topblog Ivoire blogs

13/06/2017

Comment avoir une bonne foi

Cet enseignement accompagne le premier thème qui est, « Comment devenir saint. »

 

Introduction

Nous parlerons de la foi. Qu’est-ce que la foi ? Vous savez qu’il y a actuellement, tellement d’évènements qui se produisent dans le monde, avec toutes sortes et formes de religions. Pleins partout dans le monde sont dans la confusion. Dans chaque religion confondue, dans chaque croyance, chacun se targue de posséder la vérité. Qu’est-ce que la vérité ? Selon la bible, c’est la question qui a été posée au Premier né par Pilate. Mais aujourd’hui, nous n’allons pas aborder le thème de la vérité ; quoique, derrière la foi, se cacherait cette vérité. Nous aborderons le thème de la foi. Pleins d’entre vous ressentent l’amour du divin, ils sont connectés actuellement sur cet enseignement parce qu’ils veulent sortir de la routine, de cet état des choses, cet esprit d’oppression, cet esprit qui domine le monde, comme on le dit si bien dans Ephésiens2v2 (Bible Osterval): « 1  Et vous étiez morts dans vos fautes et dans vos péchés, 2  Dans lesquels vous avez marché autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion ; ».

Mais, on va parler de la foi. Je demande tout le temps de vérifier. Pour cela, je vais en Hébreux11v1 (Bible des Peuples) : « La foi, c’est s’accrocher à ce que l’on espère, c’est la certitude de choses qu’on ne voient pas. » Bon, cette version a une traduction vague. Pourquoi ? Parce que, premièrement, il est dit : « la foi, c’est s’accrocher à ce que l’on espère ». Il y a d’autres religions qui ont la foi à leurs divinités et s’accrochent à cette foi-là, à cette espérance-là ! Les fidèles ont cette certitude des choses qu’ils ne voient pas ; mais néanmoins, ils mettent la foi dans ces entités. Donc, on va connaître la véritable foi. Hébreux11v1 (Bible PDV) : « Croire en Dieu, c’est une façon de posséder déjà les biens qu’on espère, c’est être persuadé que les choses qu’on ne voit pas existent vraiment. » Maintenant, il faut savoir, par rapport à ces deux passages, à ces deux versions des bibles, qu’il est question de « foi » premièrement et il est question de « Dieu ». Qui est donc ce Dieu ? Parce que, comme je l’ai dit depuis le début, dans chaque religion, chacun va dire, « Dieu » ! Mais, les civilisations qui sont passées dans ce monde, et croyez-moi, après cette génération-ci, il y aura encore d’autres civilisations. Ces dernières continueront toujours à invoquer leur soi-disant, « Dieu ». On va voir, c’est quoi véritablement la foi en ce Dieu. Quel est ce Dieu déjà. Dans 2Corinthiens5v7 (Bible SER): « car nous marchons par la foi et non par la vue, » C’est bien beau de le dire ! Mais il y a d’autres religions qui disent qu’elles marchent par la foi et non par la vue. C’est-à-dire les fidèles ne représentent pas l’entité à laquelle ils croient, dans laquelle ils ont mis leur espérance. Mais cette fois provient d’où ? Leur foi vient d’où exactement ?

Toi qui m’écoute actuellement, ta foi vient d’où ? Est-ce parce que tu étais petit ou petite, tu as grandi dans une famille où tes grands frères ou tes parents allaient déjà dans une assemblée religieuse ? Alors, ils t’ont amené dans cette assemblée ? Dans ce temple ? En cela, tu as eu la foi ?


Qu’est-ce que la véritable foi ?

Vous devez savoir que la foi ne se trouve pas dans votre monde, c’est-à-dire, elle n’a pas eu l’existence dans votre monde. La foi vient d’un endroit, hors même de l’endroit puisque la foi a créé l’endroit.

Pourquoi ?

Derrière la foi, on va décortiquer cette foi, pénétrer à l’intérieur. Il est dit en Romains10v17 (Bible Segond21): « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Loba ». Donc on vous dit ici que la foi vient de la Parole du divin. L’on sait que la Parole du divin n’a pas eu l’être et le mouvement sur la terre des humains ! Puisque le divin s’est servi de sa Parole pour créer toutes choses. Donc même la Parole du divin était au commencement. Elle était au commencement avec le divin. Et on vous dit que pour avoir la foi, il faut que cette Parole puisse d’abord se faire entendre en vous. Parce que tout le monde a la foi ! Mais il faut voir c’est quoi cette foi.

Qu’est-ce que cette foi va produire dans ta vie ? Dans ton existence ? Il est dit dans Jacques2v19 (Bible SER): « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi et ils tremblent. » Le démon le croit aussi, mais, lui, il tremble. Vous verrez que derrière la foi, il y a la confiance.

Hebreux11v6 (Bible de la Liturgie): « Or, sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu ; car, pour s’avancer vers lui, il faut croire qu’il existe et qu’il récompense ceux qui le cherchent. » C’est en cela j’ai d’abord donné, Jacques2v19.

Est-ce que cela peut-il dire, selon Hebreux11v6, « sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu » ? « Car pour avancer vers lui, il faut croire qu’il existe » ? Le démon croit que Dieu existe ! Est-ce parce qu’il croit que Dieu existe, il a une récompense ? Non.

On va parler de la véritable foi selon Dieu ; et non selon le monde. Puisque l’Apôtre Jean dit :

 1Jean4v1 (Bible TOB): « Mes bien–aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s’ils sont de Dieu ; »

Vous pouvez avoir la foi en des entités démoniaques ! Vous pouvez avoir la foi en un humain ! Vous pouvez avoir la foi en quelque chose !

Mais dans cet enseignement, aujourd’hui, on parle de la véritable foi originelle : celle qui vient de la Parole du divin. Parce qu’au commencement, avant toute chose, était la Parole.

Hebreux11v6 (Bible en français courant) : « Personne ne peut plaire à Dieu sans la foi. » Mais qu’est-ce que cette foi ?

Premièrement, on va un peu énumérer quelques patriarches qui ont connu le mystère de la foi et on va détailler de comment faire pour avoir la foi ; qu’est-ce qui se cache derrière la foi ; le mystère de la foi et la bonne foi devant Dieu.

Hebreux11v7 (Bible de la Liturgie) : « Grâce à la foi, Noé, averti de choses encore invisibles, accueillit cet oracle avec respect et construisit une arche pour le salut de sa famille. Sa foi condamnait le monde, et il reçut en héritage la justice qui s’obtient par la foi. »

Hebreux11v8 (Bible de la Liturgie) : « Grâce à la foi, Abraham obéit à l’appel de Dieu : il partit vers un pays qu’il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait. »

Hebreux11v10 (Bible PDV) : « Abraham attendait la ville qui a des fondations solides. Et c’est Dieu qui a fait les plans de cette ville, c’est lui qui l’a construite. » Dans d’autres versions, on dit, « c’est Dieu qui est le constructeur ». C’est par rapport à ce passage du verset 10 que les francs-maçons ont pris le mot de « architecte », appelant Dieu le « Grand Architecte ».

Hebreux11v11 (Bible Segond21) : « C’est aussi par la foi que Sara, elle-même, a été rendue capable d’avoir une descendance. Malgré son âge avancé, elle a donné naissance à un enfant parce qu’elle a cru à la fidélité de celui qui lui avait fait la promesse. »

Hebreux11v33 (Bible de la Liturgie): « Par leur foi, ils ont conquis des royaumes, pratiqué la justice, obtenu la réalisation de certaines promesses. Ils ont fermé la gueule des lions, »

En disant, « ils ont conquis des royaumes », il faut comprendre que c’est spirituel. Le véritable croyant va conquérir des royaumes que le Jadis avait pris.

« Certaines promesses », veut dire qu’il y a des promesses que vous n’allez pas avoir, même si vous avez la foi. Mais ça, va être des questions après l’enseignement. Ils ont fermé la bouche des lions.

Hebreux11v34 (Bible du Semeur) : « Ils ont éteint des feux violents, échappé au tranchant de l’épée. Ils ont été remplis de force alors qu’ils étaient faibles. Ils se sont montrés vaillants dans les batailles, ils ont mis en fuite des armées ennemies ; » Quand on parle de « batailles », il s’agit de batailles spirituelles. (Fin de l’introduction)

On va maintenant rentrer dans le cœur du message :

Le mystère de la foi ; comment la foi naît ? D’où est-ce qu’elle provient réellement ?

Matthieu17v20 (Bible Segond21): « C’est parce que vous manquez de foi, leur dit Christ. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : déplace-toi d’ici jusque-là, et elle se déplacerait ; rien ne vous sera impossible. »

« Grain », écoutez attentivement, à partir de maintenant, retenez mot pour mot les phrases. Remarquez que dans ce verset, le Christ parle du grain, « un grain », vous allez comprendre le mystère du grain. C’est en cela on vous dit, « si vous avez de la foi comme un grain ».

Matthieu13v3-4 (Bible PDV) : « 3  Le Christ enseigne beaucoup de choses aux gens en utilisant des comparaisons. Il leur dit : « Le semeur va au champ pour semer. 4  Pendant qu’il sème, une partie des graines tombe au bord du chemin. Les oiseaux viennent et ils mangent tout. » Les « comparaisons » sont des paraboles. Dans cet enseignement, le « champ » va symboliser la terre, la planète terre. « Le semeur », ici, c’est le Christ, c’est l’homme de Dieu, celui que le Père a mandaté. Et il vient semer. La semence, c’est la Parole de Loba, la véritable Parole qui a créée toutes choses.

Dans Matthieu17v20, on dit si vous avez la foi comme un grain de sénevé. Donc le mot « grain » apparaît. C’est en cela, dans Matthieu13v3-4, la semence est la Parole. Dans d’autres versions on entre plus en profondeur. Dans le plan visible, c’est aussi des grains, et les oiseaux sont venus manger les grains.

Matthieu13v5-6 (Bible en Français courant) : « Une autre partie tombe sur le sol pierreux, et il n’y avait plus de terre. Les grains poussaient aussitôt, parce que la couche de la terre n’était pas profonde. Quand le soleil fut haut dans le ciel, il brûla les jeunes plantes qui se desséchèrent parce que leurs racines étaient insuffisantes. »

Matthieu13v7 (Bible PDV) : « Une autre partie des graines tombe au milieu des plantes épineuses. Ces plantes poussent et les étouffent. »

Matthieu13v8 (Bible NBS): « D’autres tombèrent dans la bonne terre et finirent par donner du fruit : l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. »

On vous dit ici que le semeur sort pour semer. Le semeur, lui-aussi, reçoit d’abord la semence. Pour recevoir la semence, Deuteronome18v18 (Bible du semeur): « Je vais leur susciter un prophète comme toi, l’un de leurs compatriotes. Je mettrai mes paroles dans sa bouche et il leur transmettra tout ce que je lui ordonnerai. »

Quand Dieu dit, « Je mettrai mes Paroles dans sa bouche », cela aussi veut dire, « Je mettrai ma semence dans sa bouche ». Donc un homme de Dieu, quand il vous apporte un message, il doit être le message ; il doit fusionner avec le message. Sa vie entière doit refléter ce message. Il devient un message vivant. Parce que celui qui n’a pas accepté le message, il ne peut pas vous apporter le message avec exactitude, avec précision, avec droiture. Il y aura toujours des anomalies. Donc pour que vous puissiez avoir une bonne foi, il faut que la vraie Parole du Père puisse entrer en vous et vous féconder.

  • Maintenant, c’est quoi la vraie Parole ? Chacun va lire la bible en disant, « non, voici ce que ça dit, moi j’ai compris comme ça. » D’autres vont dire JC c’est Dieu, JC c’est le Sauveur ! Il y a tellement de théories. Mais vous devez savoir que celui qu’on nomme le Jadis, le Satan, le diable, le serpent ancien, il est là, il est réel. Et il fait tout pour que vous ne puissiez pas avoir accès à cette foi. Parce que si vous avez la foi, cela va être terrifiant !

Donc on vous dit que le semeur, d’abord il vient en tant que messager. Il apporte la semence. Il sème la semence et cette semence qui est la Parole créatrice du Père, sans tâche, sans ride. Dans le plan visible, c’est un « grain ». Le grain on le met dans une bonne terre, pour qu’il puisse pousser plus tard et porter du fruit. En cela il est dit dans Galates5v22-23 (Traduction Œcuménique de la Bible ou TOB): « 22  Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, 23  douceur, maîtrise de soi ; contre de telles choses, il n’y a pas de loi. »

« Mais voici le fruit de l’Esprit », c’est-à-dire quand cette Parole entre en vous et vous transforme, je vous expliquerai plus tard ce que cette Parole fera. « Le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi ». La « foi » se place à la septième position parce que Loba, dans sa toute divine puissance a permis que tout soit calculé et en ordre. Il a créé depuis le premier jour, dans votre monde, et le septième jour, il a cessé de créer ; et c’est là où la foi apparaît, au septième jour dans le plan humain. Voilà comment ça se passe : quand la vraie Parole de Dieu vient en vous, il faut être disposé, premièrement. Ce qui veut dire que, quand vous entendez la Parole du Père, et même si vous l’aimez et allez prier, vous chantez que Dieu est avec vous. Dans votre parcours spirituel, s’il y a encore des doutes, à certains moments, le doute pourra arriver, c’est que la vraie foi qui vient de Dieu n’est pas en vous. Je dis bien le doute par rapport à la fausse doctrine, quand vous allez vous poser la question : est-ce que vous êtes réellement sur le chemin de Dieu. Vous entendez la Parole aujourd’hui, vous dites, lui-là, il parle bien ! C’est un homme de Dieu ! Vous allez voir cet homme et demandez un miracle ; mais cet homme ne vous répond pas. Après vous, vous dites, « s’il est un homme de Dieu, pourquoi n’accomplit-il pas de miracle ? » Alors, vous, vous mettez à douter de cette personne. Cela veut dire que la vraie foi de Dieu n’est pas entrée en vous. Parce que si la vraie foi de Dieu était entrée en vous, vous sauriez pourquoi cet homme que Dieu a envoyé n’a pas fait le miracle devant vous. Tout simplement, parce que vous n’avez pas encore été nettoyé complètement. C’est pour cela j’avais dit une fois que Christ, malgré la divine puissance qu’il possédait sur la terre, n’a pas pu guérir l’humanité. Il n’allait même pas guérir tous les malades. Vous pouvez bien lire la bible, quels malades Christ guérissaient ? Quels genres d’aveugles Christ guérissait ? Il ne guérissait pas les gens juste parce qu’il avait pitié des gens en route ! Ce n’est pas parce qu’il voyait des gens, des paralytiques, les aveugles, les possédés, bref, toutes sortes de personnes que Christ courait et allait guérir tout le monde ! Avec Dieu, ce n’est pas comme ça !

Donc quand vous n’avez pas cette foi qui est alimentée par la vérité, vous serez toujours dans la confusion, dans le doute, dans les soupçons. Tant que vous avez encore la rancœur dans le cœur, tant que vous avez encore l’incertitude, la peur de l’après-vie, la Parole de Dieu ne vous a pas encore réellement pénétrée. C’est en cela quand on va dire le « grain », le grain, ici, va symboliser une semence. Quand un homme va féconder la femme, il fait sortir sa semence ; et parmi la semence, selon les termes scientifiques, il y a un, une tête, on va dire une tête chercheuse, qui va être plus rapide que les autres, va rentrer dans la matrice de la femme et la féconder. C’est pour cela Christ dit, « si vous avez la foi comme un grain… » Et non « comme des grains » ; parce que spirituellement, il n’y a qu’un seul qui va venir féconder. C’est-à-dire le grain-là doit entrer. Et maintenant il dit, « si vous avez été fécondé par cette parole ». Dans ce monde, vous voyez un grain qui est entré, forcément il doit produire du fruit. Et s’il ne produit pas de fruit, par rapport à Galates5v22, c’est que vous n’avez pas été fécondé par la Parole. Vous avez peut-être ouï-dire de cette parole, comme il est dit dans Job4v12 (Bible SER): « Une parole est arrivée furtivement jusqu’à moi, et mon oreille en a perçu les sons légers. » Cela ne suffit pas ! Quand vous écoutez la Parole, voilà ce qui se passe spirituellement : Quand vous écoutez peut-être les vidéos, certains vont dire parlant de moi : « il est arrogant ce gars ! », « Il crie trop ! », « Il pense qu’il sait toute chose ! » ; d’autres vont dire : « Lui c’est mon gars, j’aime bien quand il parle ».

En fait, c’est la Parole qui décide de la façon et en fonction de chacun, de celui qui est en face, comment la personne va recevoir cette parole. Exactement comme dans Jean6v60 (Bible PVV): « Après l’avoir entendu, plusieurs de ses disciples se récrièrent : –– C’est trop fort ! On n’y comprend rien ! Impossible d’admettre un tel langage ! Qui peut continuer à l’écouter ? » Donc Christ avait des disciples, et ces disciples, à un moment certains ont trouvé que ses propos étaient trop durs, que ces paroles n’avaient pas de sens. Tandis que, les mêmes paroles, par rapport aux Apôtres, eux n’ont pas trouvé les propos durs ; ils ont compris que de ces paroles émanait la vie éternelle ! En gros cela veut, ceci va vous choquer, je souhaite que ça vous choque, mais selon Dieu : Moi quand on me dit, si j’apporte la Parole et les autres n’écoutent pas, est-ce que je suis triste ? Je dirais oui et non. Pourquoi ? Premièrement, si vous voulez réellement savoir, c’est la Parole qui décide. Vous ne pouvez pas vous sauver vous-mêmes, c’est la Parole qui décide. Est-ce que vous savez ? Donc quand vous écoutez le message, puis vous allez écouter JC, d’autres vont adorer JC, ils vont dire JC est Dieu ; cela veut dire que vous n’avez pas reçu la bonne semence. Pourquoi ? Parce que nulle part dans les Ecritures, il n’est dit que Dieu est un homme, que Dieu est descendu, a pris une forme humaine. Nombre23v19 (Bible du Semeur): « Dieu n’est pas homme pour mentir, ni humain pour se repentir. A–t–il jamais parlé sans qu’il tienne parole ? Et n’accomplit–il pas ce qu’il a déclaré ? » Ecoutez attentivement. Le message que je suis en train de donner est sûrement très, très profond ; et pour comprendre ça, il faut des années d’études, c’est en cela, les pharisiens pour être docteurs de la loi faisaient au moins trente, quarante voire quatre-vingt ans sur les bancs. Mais ici, je ne vais pas attendre quatre-vingt-dix ans pour vous expliquer ça. Je vais juste énumérer ça pour que vous puissiez comprendre. Donc dans les églises, en tout cas plein d’entre vous sont sortis des églises, toutes sortes d’assemblées et d’autres formes de religions ; quand on vous prêche, on vous dit que Dieu, selon ce que certains pensent, est descendu, il a pris l’apparence humaine, il est mort pour sauver l’humanité. Et vous acceptez cela. Or si vous acceptez ça, c’est parce que vous n’êtes pas dignes devant Dieu. Vous avez accepté le mensonge parce que on ne vous a pas trouvé digne, vous n’êtes pas une bonne terre. La Parole ne vous a pas fécondés. En fait, elle vous a livrés à ça. Pourquoi ? Parce que la même Parole dit : Nombres23v19 (Bible du Semeur): « Dieu n’est pas homme pour mentir, ni humain pour se repentir. A–t–il jamais parlé sans qu’il tienne parole ? Et n’accomplit–il pas ce qu’il a déclaré ? » Ce qui veut dire qu’avec la révélation de cette Parole, elle va vous faire comprendre que, dans nombres au temps de Balaam, il a été prophétisé que Dieu n’est point un homme. Cela veut dire que cette phrase n’était pas seulement limitée au présent du passé de la prophétie. Je vais un peu réexpliquer. Cette personne qui a dit, « Dieu n’est pas un homme pour se repentir » ; il a dit ça dans son époque à lui ! Et son époque, c’était son présent ! Cela ne veut pas dire que sa parole s’est arrêtée dans son présent ! Cela veut tout simplement dire, que Dieu n’a jamais été un homme, Dieu n’est pas un homme et Dieu ne sera jamais un homme. C’est ce que cette prophétie veut dire. Donc le fait d’accepter que Dieu est descendu, il a pris la forme d’un homme, et vous avez prié des années cet homme-là, c’est parce que vous avez accepté une parole de mensonge. Vous n’avez pas eu la foi. En cela, vous êtes malades, vous connaissez des gens qui sont paralysés, des gens ont toutes sortes de maladies. Vous allez d’église en église, voir des pasteurs. Seulement vous êtes déçus. C’est normal que soyez déçus parce qu’un aveugle ne peut pas conduire un aveugle, les deux vont tomber dans le trou. Déjà vous êtes déçus parce que vous êtes dans le mensonge. Dans le mensonge, vous vivez dans les ténèbres ! Parce que celui qui a accepté le mensonge, vit dans les ténèbres. Et vous allez aller voir un soi-disant pasteur qui lui-même vit dans les ténèbres. Il va vous donner des paroles de mensonge, c’est normal, qu’il n’y ait jamais de guérison ! C’est normal que vos vies ne changent jamais ! Vous allez faire, 10, 20, 40, 50 ans par la foi, mais ça ne change toujours pas, vous avez toujours peur de mourir. Posez-vous la question ! Quelle est cette foi que vous avez ?

  • En fait la foi, c’est l’assurance. Si vous ne savez pas, dans la foi, c’est l’assurance. Ce qui veut dire que la véritable Parole de Dieu quand elle vient dans vos oreilles, elle entre et voici ce qui se passe : Hebreux4v12(Bible en français courant): « En effet, la Parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants ; elle pénètre jusqu’au point où elle sépare l’âme et l’esprit, jointures et moelle. Elle juge les désirs et les pensées du cœur humain. » Ce qui veut dire que quand vous écoutez la véritable Parole de Dieu, que j’apporte et personne ne prouvera le contraire, même si elle vous plaît, dès le moment où ça rentre dans vos oreilles, elle ne s’arrête pas là ! Peut-être pour vous, ça va s’arrêter là. Mais pendant que vous écoutez cette parole, Hebreux4v12 se réalise. C’est dire que la Parole, elle est vivante et elle est efficace. C’est un être pensant, c’est une entité pensante. Elle entre en vous et vous sonde dans tous vos trois êtres, esprit, âme et corps. Et si à l’instant vous dites, « Ah il parle trop fort », « Ah il est trop orgueilleux », c’est parce que la Parole vous a jugé vous-mêmes orgueilleux. Vous pensez que celui qui annonce cette Parole est orgueilleux. En fait, la Parole vous montre le miroir : elle prend le miroir, elle met cet homme en face, et tout ce que vous trouverez de négatif sur cette personne par rapport à ses propos, c’est plutôt vous qui avez ces défauts. Si vous allez voir cet homme de Dieu et que vous voulez un miracle qui ne se réalise pas, c’est parce que c’est vous-mêmes qui êtes incrédules. Parce qu’il y a une partie de vous qui ne croit pas.

Donc si vous avez encore peur de mourir, si vous êtes encore dans la confusion, vous posez encore juste une simple question en disant, « est-ce que je suis réellement sur le bon chemin ? », c’est parce que cette parole vous a sondé et ne vous a pas trouvé dignes. Et elle vous a laissés dans votre état et vous devenez même encore pire ! C’est en cela Christ dit, en Matthieu13v18-21 (Bible PDV): « 18  « Écoutez donc ce que l’histoire du semeur veut dire. 19  Le bord du chemin où la graine tombe, ce sont les gens qui entendent la parole du Royaume et qui ne comprennent pas. L’esprit du mal arrive et il arrache ce qu’on a semé dans leur cœur. 20  Le sol plein de pierres, ce sont les gens qui entendent la Parole, et qui la reçoivent aussitôt avec joie. 21  Mais la Parole n’a pas de racines en eux, ils changent facilement d’avis. Alors, quand il y a une difficulté, ou quand on les fait souffrir à cause de la Parole, ils abandonnent tout de suite. » Et c’est le cas de beaucoup de personnes actuellement, dans toutes formes et sortes de religions. Parce qu’on vous dit ici, dans Matthieu13v20-21 que le sol plein de pierres : ce sont des gens qui entendent la Parole et qui la reçoivent aussitôt avec joie. Quand je mets une vidéo, il y a plein qui vont cliquer disant, « j’aime trop quand il parle », « Ah il parle trop bien ! ». Mais, on dit ici, « la Parole n’a pas de racines en eux, ils changent facilement d’avis ». A peine, dès qu’ils n’ont pas ce qu’ils veulent, ils changent d’avis. « Ah ce n’est pas un homme de Dieu », « Ah il s’est autoproclamé », « Ah il n’est pas ce qu’on imagine ! ». Ils changent facilement d’avis parce que vous ne connaissez pas la vérité. Puisque la même Parole dit aussi qu’il y a des patriarches qui ont espéré des choses qu’ils n’ont pas reçues. Pourtant ils ont gardé la foi.

Hebreux11v13 (Bible PVV): « Tous ces patriarches sont morts en croyant à l’accomplissement des promesses qu’ils n’avaient pas vu se réaliser de leur vivant. Ils les ont seulement entrevues et saluées de loin, reconnaissant qu’ils étaient eux–mêmes « étrangers et voyageurs » sur cette terre. » Ils n’ont pas abandonné Dieu et n’ont pas changé d’avis. C’est que Dieu leur a réservé quelque chose de meilleur ! Je vais prendre des exemples sans citer les versets.

Il y avait une femme qui avait une hémorragie depuis douze ans (Marc5v25-34). Écoutez attentivement ! Elle allait de médecin à médecin. Elle est allée voir toutes sortes de médecins. Les médecins ici symbolisent les faux pasteurs, les autres églises ; en gros, JC et tout ce qui est faux. Parce que Christ lui-même est un médecin. •Quand elle a vu le médecin des médecins, Christ ; vous lisez ce passage sans toutes fois aller en profondeur. Je vais expliquer ce qui s’est passé en profondeur. Cette femme quand elle a vu Christ, elle a dit : « Si je puis seulement toucher le bout de son vêtement ». Mais avant de toucher Christ, il y a quelque chose qui s’est passée que les gens n’ont pas vu. Jean6v45 (Bible Osterval): « Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Quiconque a écouté le Père et a été instruit par lui, vient à moi. » C’est-à-dire que cette femme-là, à cet instant, avait perdu tout espoir dans tous les faux médecins. Quand elle a vu Christ, elle a reconnu quelque chose. Parce que, n’oubliez pas que dans l’histoire de cette femme, elle reste néanmoins une femme. Quand une femme voit un homme, elle peut lire dans un homme ou voir que cet homme-là est un peu bizarre. Donc elle avait perdu confiance aux hommes. Mais quand elle a vu cet homme-là, elle a vu que celui-ci est à part. A cet instant, elle a entendu une voix, elle reçut un enseignement. Elle comprit que cet homme parlait différemment des autres. « La façon dont il parle-là, la voix que j’ai entendu de lui-là ! Cette voix a réveillé quelque chose à l’intérieur de moi. » Donc elle a cru directement parce que ça sortait de l’ordinaire. C’était des phrases qu’elle n’avait jamais entendues. Son corps écoutait attentivement. Son physique a cru parce qu’à cet instant, quand elle a entendu la Parole, Hebreux4v12 s’est réalisé. La Parole l’a sondée. Comme un scanner, comme une radio. Ça l’a sondé, esprit, âme et corps. Et la Parole l’a trouvée digne. C’est pour cela, je vais montrer comment ça se passe, le Saint-Esprit l’a poussé à aller toucher le vêtement de Christ. Pourquoi, d’abord le vêtement ? Pourquoi pas la peau de Christ directement ? Parce qu’il a fallu ici, que la prophétie, que la Parole se réalise aussi. Parce qu’il est dit dans lévitique, que une femme qui a ses périodes ; une femme qui a des pertes ou un homme qui a certains écoulements, l’endroit où il va s’asseoir, cet endroit va être souillé. Tout habit qu’il touchera, deviendra souillé. Cette femme a reçu cet enseignement à l’instant. Elle en a justement déduit que cet homme, de la façon dont il parle, il est un vrai envoyé de Dieu. Donc son habit aussi est imprégné de la puissance de Dieu ; parce que lévitique le dit. Elle n’avait même plus besoin de toucher la peau ou que Christ lui parle. Elle a dit, « je vais juste toucher son vêtement ». Parce qu’elle avait cru en la Parole de lévitique ; elle avait cru en cet homme. Alors, elle a reçu l’enseignement du Père.

  • Ecoutez attentivement l’enseignement, c’est pour tous les incrédules ou pour tous ceux qui écoutent aujourd’hui.

Christ marchait, et il y a plein de gens qui l’entouraient et le bousculaient ; et parmi ceux-là, il y a plein qui sont de mauvaises vies. Ils étaient physiquement en contact avec Christ c’est-à-dire qu’ils ont touché le Christ. Pourtant, aucun miracle ne s’est réalisé sur eux. Posez-vous la question du pourquoi ? Est-ce à dire que Christ n’avait pas de pouvoir ? Parmi ceux qui sont là, il y en a qui sont venus voir Christ et qui espéraient en des miracles ! Ils espéraient réellement que quelque chose change en eux ! Pourtant, en le bousculant, rien ne se produisait en eux. Mais cette femme, elle a juste dit, « je vais toucher le bout de son vêtement ». Et dès qu’elle a touché, à l’instant, son miracle s’est produit. Le mystère de la fusion de ses trois êtres (âme, esprit et le corps) s’est réalisé. Les trois êtres étaient d’accord. A l’instant, l’écoulement s’est arrêté et 1Thessaloniciens5v23 s’est réalisé (Bible PDV): « Que le Dieu de la paix lui–même vous fasse vivre totalement pour lui. Qu’il garde toute votre personne, votre esprit, votre âme et votre corps. Alors on ne pourra rien vous reprocher quand notre Seigneur Christ Premier né viendra. » Et à cet instant, Christ a senti qu’une force est sortie de lui. Il dit, «  qui m’a touché » ? En d’autres termes, « qui a attiré mon attention » ? Ou « j’ai senti quelqu’un de qui émanait une foi ». Alors qu’il y a plein qui le touchaient, qui le bousculaient et le miracle ne se réalisait pas ! Mais cette femme elle a touché le bout du vêtement, disant, « Si je touche un bout du vêtement je vais guérir ». Elle n’a pas dit, « je peux, peut-être, être guéri ». Elle n’a pas dit, « si c’est un homme de Dieu, est-ce qu’il va me guérir ? Je vais aller voir, s’il va me guérir ». Elle a dit, « si je touche le bout de son vêtement, je vais guérir ». Elle n’espérait même plus. Elle avait dépassé l’état de l’espérance. Elle dépassé l’état de la foi. C’était la conviction. Elle savait que si elle touchait, ça se réalisait. Elle le savait ! Parce que la Parole qu’elle a entendue du Christ, l’a convaincue, a convaincu ses trois êtres. Parce que la Parole a rendu témoignage dans ces trois êtres. Elle était digne, et Christ dit, « qui m’a touché ? » Parce que, à cet instant, ceci va vous choquer, Christ savait qu’il allait faire des miracles ; mais, pas à cet instant ; il ne savait pas. C’est pour cela il a dit « qui m’a touché ? » parce qu’il ne devait pas accomplir de miracle à cet endroit. Il se pose la question, « mais qui m’a touché ? » « Quel est l’être humain qui peut me faire sortir la puissance du Père ? » « C’est qui cet être ? » « Aucune entité ne peut le faire ! Mais c’est qui ? »

Il se retourne, il voit une femme. Encore une femme que l’homme tout le temps a méprisé. Les hommes méprisent les femmes. Mais il y a eu une femme qui vous a donnés une leçon. Elle a touché le bout du vêtement et le pouvoir est sorti. C’est-à-dire, la Parole qui était en Christ, est sortie par le vêtement. Il y a eu une connexion.

Quand le Roi Saül, dans l’ancien testament, livre de Samuel, a touché le vêtement de Samuel qui s’est aussitôt déchiré, et il a été dit, « la royauté d’Israël se déchire maintenant devant toi. » : 1Samuel15v27-28 (Bible SER): « 27  Comme Samuel se tournait pour s’en aller, Saül le saisit par le pan de son manteau qui se déchira. 28  Samuel lui dit : L’Éternel déchire aujourd’hui la royauté d’Israël pour te l’ôter, et il la donne à l’un de tes proches, qui est meilleur que toi. »

Mais cette femme n’a pas déchiré l’habit du Christ. Bien au contraire, c’est la grâce de Dieu qui est sortie. Si vous comprenez bien les deux images-là, tant mieux.

Donc toutes ces femmes et hommes qui veulent voir des miracles, qui disent : « Il dit qu’il est de Dieu, pourquoi il n’accomplit pas des miracles ? Pourquoi ne fait-il pas de prodiges comme Christ dont dit être son grand frère ! » Il n’y a pas de miracles parce que vous n’êtes pas dignes, Dieu ne vous a pas trouvés dignes, vous ne méritez pas cette grâce ! C’est pour cela le miracle ne s’accomplit pas. Si cela peut vous choquer, je souhaite que ça vous choque selon Dieu. Mais ce sont de pures vérités ! Vos trois êtres ne sont pas assez connectés puisque vous vivez encore dans le péché ! Il y a des choses que vous faites encore, qui ne plaisent pas à Dieu. Et c’est juste à cause de la chose que vous faites qui ne plaise pas à Dieu, que le miracle ne s’accomplit pas.

Selon la bible, on va prendre le cas du centurion Romain, je dis bien selon la bible. Vous allez certainement me demander, mais le Romain-là ! Il était un païen, il vivait mal, il ne connaissait pas Dieu ; mais pourquoi le miracle s’est-il accompli ? Je vais vous expliquer pourquoi le miracle s’est accompli, selon la bible. Cet homme, le centurion Romain, quand il a vu Christ, il a connu cette vérité à l’instant. Il a compris que, non ! Que les divinités étrangères qu’il était accoutumé adorer, selon l’histoire, les dieux des Romains c’étaient exactement les dieux grecs mais sous différents noms. C’est comme dans la mythologie grecque, on dit, Zeus. Chez les Romains, c’était Jupiter. Ainsi de suite. Donc, quand cet homme a vu Christ, il a vu un roi. Il a vu un empereur spirituel. Cet homme a compris quelque chose à l’instant et ça l’a purifié. Quand il a dit à Christ, j’ai des soldats qui sont à mon service. Quand je dis à l’un va faire cela, je n’ai pas besoin de voir s’il va le faire. Je sais qu’il va le faire. Donc toi aussi, dis seulement une parole, je ne suis pas digne que tu viennes là-bas, mais dis la Parole, et elle va se réaliser.

Parce que cette femme, à l’instant avait compris que Christ était différent des autres humains. De même le centurion avait compris que cet être-là, n’était pas d’ici. Et que c’était un roi. Il avait des sujets. Ce sont des anges qui l’entouraient. Il disait, en substance dans son message, ordonne à ces messagers qui sont autour de toi, d’apporter ta Parole, toi roi, tu n’as pas besoin de te déplacer. Parce qu’à cet instant, cet homme a compris la révélation. Et quand il a compris cette révélation de la vérité, ç’a nettoyé son corps, son âme et son esprit. Le centurion Romain avait disparu de son être. En cela, Christ a dit : « va la guérison s’est accomplie ».

Donc avant de dire que vous avez la foi, vous priez quand vous êtes malades, alors pourquoi vous ne guérissez pas ? Posez-vous la question : est-ce que vos trois êtres sont pleinement sanctifiés par la Parole de Dieu ?

Cet homme-là qui était aveugle et qui a dit, « fils de David ». Marc10v48 (Bible Osterval): « Et plusieurs le reprenaient, pour le faire taire ; mais il criait encore plus fort : Fils de David, aie pitié de moi ! ». Il y avait du monde ! Il a dit, « fils de David ». Il a encore crié plus fort, « fils de David ». Le fait d’avoir crié encore plus fort, tous ses trois êtres ont fusionné à l’instant. Dans son corps, son âme et son esprit étaient d’accord. Et c’est pour cela que Christ l’a guéri.

Cet homme qui était lépreux, il a dit, « Seigneur si tu le veux, tu peux me rendre pur. » Matthieu8v2 (Bible Semeur): « Et voici qu’un lépreux s’approcha et se prosterna devant lui en disant :  –– Seigneur, si tu le veux, tu peux me rendre pur. » Le Premier né a dit : Matthieu8v3 (Bible Semeur): « Le Premier né tendit la main et le toucha en disant : –– Oui, je le veux, sois pur. A l’instant même, il fut guéri de sa lèpre. »

A chaque fois que Christ guérissait quelqu’un, cette personne manifestait d’abord sa foi par la fusion de ses trois êtres. Si tu étais incrédule, Christ ne pouvait pas te guérir. Ça c’est la vérité qui te le dit et cette vérité produit la foi en toi. Donc si tu doutes, c’est que tu n’as pas la foi ! Tu as simplement une sensation ! Ne confondez pas foi et sensation !

Donc dans Matthieu13v20-21 (Bible PDV): « 18  « Écoutez donc ce que l’histoire du semeur veut dire. 19  Le bord du chemin où la graine tombe, ce sont les gens qui entendent la parole du Royaume et qui ne comprennent pas. L’esprit du mal arrive et il arrache ce qu’on a semé dans leur cœur. 20  Le sol plein de pierres, ce sont les gens qui entendent la Parole, et qui la reçoivent aussitôt avec joie. 21  Mais la Parole n’a pas de racines en eux, ils changent facilement d’avis. Alors, quand il y a une difficulté, ou quand on les fait souffrir à cause de la Parole, ils abandonnent tout de suite. »

Il est dit : « Le sol plein de pierres, ce sont les gens qui entendent la Parole, et qui la reçoivent aussitôt avec joie. 21  Mais la Parole n’a pas de racines en eux, ils changent facilement d’avis. Alors, quand il y a une difficulté, ou quand on les fait souffrir à cause de la Parole, ils abandonnent tout de suite. » Les difficultés, c’est quoi ? Il s’agit de la recherche de boulot, vouloir un mari, une femme, une voiture, une maison, un miracle, une guérison. Ils abandonnent parce qu’ils n’ont pas reçu ce qu’ils voulaient ! Vous n’avez pas reçu ce que vous vouliez parce que vous n’avez pas la foi. Vous avez juste de la sensation. Puisque la même Parole que vous recevez dit quoi ? Romains8v28 (Bible Osterval): « Or, nous savons aussi que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés, selon son dessein. »

Matthieu7v7 (Bible du Semeur): « Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. » Il y a un mystère dans ce verset. Vous en aurez la révélation plus tard.

Toujours est-il que, quand vous écoutez la parole, si cette parole n’est pas à cent pour cent vérité, vous serez toujours dans le doute, la peur, les angoisses, bref ! Dans toutes sortes de choses. Aujourd’hui, vous allez accepter, demain vous allez douter. C’est donc quelle parole ? Un jour vous allez dire, « l’esprit de Dieu m’a dit, oui. Oui, c’est lui qui est le bon ! » Après vous allez demander une guérison, un miracle, ou autre chose. Dès que vous n’obtenez pas, vous allez vous mettre à douter, en disant, « si c’est un homme de Dieu, pourquoi ? » C’est juste votre reflet qu’on vous montre ! C’est parce que depuis le départ, vous n’avez pas cru à cette Parole ! Vous avez juste cru à cette Parole parce que vous voulez quelque chose. Donc le miracle ne s’opère pas parce que vous n’êtes pas dignes.

Le Christ aussi faisait cela, il l’avait bien dit, Matthieu12v38-39 (Bible Osterval): « 38  Alors quelques–uns des scribes et des pharisiens lui dirent : Maître, nous voudrions te voir faire quelque miracle. 39  Mais lui, répondant, leur dit : Une race méchante et adultère demande un miracle ; mais il ne lui en sera accordé aucun autre que celui du prophète Jonas (Nguma). » Vous pouvez vérifier ! Toutes les guérisons et miracles que Christ faisaient, concernaient des gens qui manifestaient leur foi à l’instant et c’était la vraie foi. Pas la foi du sensationnisme ou de je ne sais quoi.

Donc quand vous écoutez la Parole, premièrement, pour que vous puissiez avoir une bonne foi, selon Loba, la Parole de vérité que Dieu envoie par celui qui vous parle ; parce que dans chaque génération, le mot génération est vague. Une génération peut symboliser cent ans, soixante ans, etc ; mais il faut voir ici la génération selon la bible ou selon l’esprit. En tout cas la génération selon Christ, quand il dit, « une génération perverse… ». Donc dans chaque génération, par sa préséance, Dieu a envoyé quelqu’un, son représentant qui porte sa Parole véritable pour l’annoncer. Et quand le messager est là, il n’y a pas deux, ou trois. C’est un seul messager. Parce que Jean a porté le message, quand Christ est apparu, il a fallu que Jean puisse s’éteindre. Parce qu’il n’y a pas deux maîtres. Il n’y a pas deux, il y a peut-être les disciples ; mais il n’y a pas deux maîtres. Parce que Dieu n’aime pas le désordre. Et je le dis encore, ceux qui veulent accepter ils acceptent, ceux qui ne veulent pas, ils n’acceptent pas. C’est au dernier jour qu’on verra. Le seul messager ici, le seul à avoir été mandaté par Dieu lui-même, c’est celui qui vous parle, pour apporter sa véritable Parole. Vous pouvez réellement examiner ses propos par rapport à tout ce que les autres religions, peu importe, pourront dire. Examinez, mes phrases, les enseignements et vous verrez qu’ils ne viennent pas d’un homme. Ils ne sont pas de la terre, ni tirés d’un livre ou quoique ce soit.

Donc ce qui veut dire, pour que vous puissiez avoir la bonne foi, de même que les Apôtres ont dit à Christ, Luc17v5 (Bible Osterval): « Et les apôtres dirent au Seigneur : Augmente–nous la foi. »

Pour avoir la foi, voilà comment ça se passe :

  • Il faut d’abord croire au messager ; parce que le Christ le dit, Jean12v48(Bible PVV): « Celui donc qui me méprise et ne tient pas compte de mes paroles, a déjà son juge : c’est cette Parole même que j’ai enseignée : elle le jugera et le condamnera au dernier jour. »
  • De même que celui qui ne reçoit pas celui que Dieu a envoyé, ne reçoit pas Dieu, non plus.

C’est-à-dire si vous méprisez celui que Dieu a envoyé et vous voulez juste prendre une partie de sa parole, cette parole va se retourner contre vous. Et vous allez rester dans vos péchés. Parce que celui que Dieu envoie est fidèle à la Parole. Alors la Parole sera fidèle à cette personne. Donc si tu méprise le messager de Dieu, tu méprise sa Parole. Ce qui veut dire que quand vous allez accepter la véritable Parole, elle va vous sonder et vous dire, « Hé toi ! Tu as un péché de colère, tu t’emportes facilement et tu dis des gros mots. » Donc la Parole va te dire, « pour que je puisse te féconder, enlève d’abord cette anomalie. » Ou « Hé toi, tu convoites trop les femmes, tu regardes tout le temps les femmes en route ; enlève d’abord ça » parce que la même Parole te dit, Jean5v17 (Bible PVV): « Mais le Premier né se défendait : –– Jusqu’à cette heure, mon Père ne cesse d’agir, c’est pourquoi, moi aussi, j’agis. » Donc agis de ton côté ! Paul le dit, 1Corinthiens9v27 (Bible du Semeur): « Je traite durement mon corps, je le maîtrise sévèrement, de peur qu’après avoir proclamé la Bonne Nouvelle aux autres, je ne me trouve moi–même disqualifié. » ou (Bible PVV) : « J’entraîne mon corps par l’endurcissement et la discipline afin de le réduire à ma merci : je le maîtrise et le maintiens asservi, de peur qu’après avoir appelé les autres au combat et leur avoir proclamé la Bonne Nouvelle, je ne me trouve moi–même disqualifié. » A chaque fois que vous allez prier ou parler de Dieu ou bien vouloir connaître les choses spirituelles ou encore vouloir vivre une vie spirituelle, il y aura toujours quelque chose qui va sortir de vous, de votre conscience et qui vous dira que vous n’êtes pas propres, entièrement. Il y a la colère en vous, la peur en vous, le doute en vous, le petit péché mignon que vous faites constamment et vous n’arrivez pas à arrêter ça. Vous avez peut-être la volonté, mais vous n’avez pas la force (Romains7v14-24). Pourquoi ? Tout simplement, parce qu’il y a une partie de vous qui a accepté et l’autre n’a pas accepté. Vous demandez secours à Dieu, « Seigneur, aide-moi, enlève-moi ça : le doute, l’incrédulité, la maladie, etc » C’est parce qu’il y a une partie de vous qui ne lutte pas. La Parole demande de vous faire violence ; parce que, ce sont les violents qui s’emparent du royaume : Matthieu11v12 (Bible du Semeur): « Depuis l’époque où Jean–Baptiste a paru jusqu’à cette heure, le royaume des cieux se force un passage avec violence, et ce sont les violents qui s’en emparent. »

Donc entre en méditation. Cette chose que la parole te montre et qui t’empêche d’accéder à la divine puissance de Loba ; combats-la de toutes tes forces ; comme si c’était une épine dans ton pied. Fais tout pour l’enlever. Parce que si tu ne l’enlève pas, si la Parole vient en toi, elle va voir que tu ne combats pas, que tu n’as même pas la volonté. Tu as peut-être la volonté mais une petite volonté passagère. Et tu ne t’appliques même pas à fond. C’est comme du sport. On te dit va faire du sport, tu vas courir. A peine tu as commencé que tu dis que tu es déjà fatigué, tu en baves même. Non ! Va au-delà ! Détermines-toi. Tu vas souffrir, certes. Mais tant que la Parole ne voit pas la volonté totale que tu as, elle n’agira pas. Plus tu vas agir, plus elle agira. C’est pourquoi il est dit : Jean5v17 (Bible PVV): « Mais Kudumané Muula se défendait : –– Jusqu’à cette heure, mon Père ne cesse d’agir, c’est pourquoi, moi aussi, j’agis. »

Moi, je connais des gens, certains vont dire, pourquoi il ne fait pas de miracle ? Le plus grand miracle, savez-vous ce que c’est ? C’est que la personne accepte le message et sa vie est transformée, et qu’elle puisse être sauvée. Non pas pour me glorifier. Mais la Parole dit, « On reconnait l’arbre par ses fruits » : Matthieu7v16 (Bible Osterval): « Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille–t–on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? » ou Matthieu12v33 (Bible PDV): « Si un arbre est bon, ses fruits seront bons. Si un arbre est malade, ses fruits seront mauvais. En effet, on reconnaît un arbre à ses fruits. »

Je connais pleins de gens qui vivaient dans le péché, après qu’ils aient accepté le message, ils ont suivi le message et leur vie a été transformée. Pas en quelques années ! Mais en quelques mois, seulement. Parce qu’ils avaient aussi la volonté. Et en n’ayant la volonté, la Parole les a transformés.

Je le dis encore, tous les gens qui veulent parler de Dieu, là ! Ce sont des brigands. Dieu ne les connait pas. En effet, il y en a qui vont écouter un enseignement, aujourd’hui. Demain, ils vont écouter un autre, venant d’un soi-disant pasteur, diacre, etc., c’est normal que vos vies spirituelles n’avance pas ! Parce que vous, vous nourrissez de plusieurs semences qui ne viennent pas de Dieu.

Selon la bible, en Israël, quand Bùsi (Moïse) était là, il dirigeait le peuple et on devait uniquement suivre sa voix. C’était uniquement sa Parole qu’on devait écouter. Si tu écoutais une autre parole, tu sortais du peuple.

Les Apôtres devaient uniquement écouter le Christ. Ils ne pouvaient pas aller écouter un autre enseignement des pharisiens. Christ le dit : Matthieu16v6 (Bible SER): « Kudumané Muula (Christ) leur dit : Gardez–vous attentivement du levain des Pharisiens et des Sadducéens. » Parce que c’est spirituel.

Quand Dieu envoie quelqu’un, posez-vous la question ! Pourquoi il y a autant de religions dans le monde ? Pourtant quand tu vas dans chaque église, une théorie qui diffère d’une église à l’autre. L’une va dire, « Christ est Dieu », l’autre va dire « Christ n’est pas Dieu ; mais néanmoins, c’est JC », « si tu ne parles pas en langue, tu ne vas pas être sauvé ». C’est écrit où ça ? « Oh ! Il faut te baptiser d’eau ». Pourtant le baptême de Jean est fini ! C’est écrit. Dans chaque église ils ont un truc qui ne va pas. Ils sont supposés avoir le même esprit. Leur soi-disant, Saint-Esprit ne peut-il pas les convaincre de son unicité ? Dans chaque église, Dieu changerait-il d’avis ?

C’est là que vous voyez qu’avec Dieu, pour avoir une bonne foi, il faut premièrement, il faut connaître le mystère de la discipline. Sans la discipline, vous n’arriverez pas. Regardez les armées terrestres. Les soldats sont très disciplinés.

Prenons l’exemple du film Hollywoodien, Predator, le premier film. Il y a une scène dans ce film. Quand ils étaient dans la forêt, le predator, l’extraterrestre avait tué un soldat. Un soldat noir est arrivé, et s’est mis à tirer sur le predator. Et les autres soldats sont arrivés. Ils n’ont pas posé la question de savoir ce qui se passe ? Ils ont commencé à tirer eux aussi vu que leur collègue tirait ; parce qu’ils étaient unis. L’unification. Ils ont été disciplinés déjà ; que quand un va au combat, les autres aussi doivent le suivre.

Vous tous qui êtes là, qu’il y ait des espions parmi vous ou pas, je vous aime tous. Je n’ai la haine pour personne. Mais je déteste ce que l’homme fait de mal, les mauvais cœurs, les soupçons, la jalousie. Toutes ces choses, je les déteste parce que mon Père aussi les déteste. Mais les humains naturellement je les aime. Quand je les vois, ils me font rigoler. Des fois, quand je les vois et comment ils se comportent, comment ils rigolent entre eux, ils se disent : « ha, tu ne sais pas qui je suis ? » Je regarde, je rigole et je me dis, ils se prennent pour des êtres supérieurs alors qu’ils ne sont rien du tout ! Mais je vous aime bien ! Je vous aime, c’est pour ça que je suis là. C’est pour ça que je vous parle. Je ne dirai pas que je prends de mon temps pour vous parler parce que c’est un plaisir pour moi de parler de Dieu. Ce n’est pas une corvée. Et je ne le fais pas parce que je veux être connu, et avoir une récompense. Cela ne m’intéresse pas. Les titres, toutes ces choses ne m’intéressent pas. Je sais qui je suis, et cela me suffit. Je n’espère pas que je sois avec Dieu ; je le sais. Je n’ai pas la foi, parce que la foi c’est espérer des choses qu’on ne voit pas. Or, je dis des choses que je sais ; je rends témoignage de ce que j’ai vu. Donc c’est au-delà de la foi ; parce que je sais ces choses. C’est une confirmation.

  • Donc pour avoir la foi, il faut premièrement, croire en celui que Dieu a mandaté. Et croire en ses paroles parce que ces paroles ne sont ses paroles à lui-même. Mais les paroles du Créateur. On ne vous demande pas non plus de croire, aveuglément ! Mais de vérifier aussi tout ce qu’on vous dit. Tout ce que je dis, je donne toujours une référence.

Et à chaque fois que vous allez écouter un message, cette parole va vous sonder à l’intérieur ; elle va remonter en surface, ce qui ne glorifie pas Dieu et qui est à l’intérieur de vous ; pour que vous voyez cela. Pour que vous puissiez faire sortir ça.

Combattez cette chose qui vous dérange, si vous voulez recevoir le miracle, quelque chose de Dieu. Si vous voulez être corrects dans votre vie spirituelle, combattez cette chose.

Il est dit, « Mon juste vivra par la foi. » et non, « le juste vivra par la foi ». Pas seulement par la foi ! Il faut la foi et les œuvres. L’obéissance à la Parole. C’est en cela on dit, « sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur » (Matthieu5v8). Donc c’est tout un processus. La sanctification c’est quoi ? C’est être saint. Et c’est quoi qui vous sanctifie ? C’est la Parole. Et la Parole, c’est quoi ? C’est la vérité. Jean17v17 (Bible Osterval): « Sanctifie–les par ta vérité ; ta parole est la vérité. » En d’autres termes, « Sanctifie-les par ta Parole ; ta Parole est la vérité. » C’est cette Parole qui va vous sanctifier. Et pour qu’elle puisse vous sanctifier, il faut que vous agissiez aussi. « Jusqu’à présent le Père agit, moi aussi j’agis » (Jean5v17). La Parole, quand vous l’écoutez, là actuellement vous êtes en train de m’écouter, c’est en fait la Parole que vous écoutez. Pendant que vous êtes en train d’écouter ce que je suis en train de dire, la Parole est en train de vous sonder, elle vous sonde les cœurs, actuellement. Elle entre en vous, même au niveau de vos orteils ; elle monte partout (Hebreux4v12). Et si dans une semaine, dans trois jours, si ce péché domine toujours sur toi comme avant, c’est-à-dire que la Parole ne t’a pas trouvé digne. Alors, elle t’a laissé dans ton état.

Mais si à partir de maintenant tu as envie de changer, si tu es déterminé à changer, la Parole que tu écoutes-là, ce péché qui t’accable-là, ce doute qui t’envahit, cette peur qui est avec toi ; quand la Parole verra, là, à l’instant ; parce que cette Parole que tu écoutes est esprit et vie. Quand, à l’intérieur de toi, tu sais et maintenant tu as le désir, la volonté ; tout n’est d’ailleurs pas d’avoir le désir et la volonté ; la Parole verra cela et si tu commences à faire des efforts, elle va t’aider. Elle va te nettoyer, te transformer et t’amener sur le chemin de la purification. Après la purification, c’est la sainteté. Et après la sainteté, c’est maintenant recevoir le Saint-Esprit. C’est pour cela je dis et je le répète encore, personne n’a le Saint-Esprit. Ceci peut vous choquer. Plein m’ont poser des question disant, « des milliards de personnes sur la terre, tu dis personne n’a le Saint-Esprit ? » Je le dis encore, je le dis parce que je le sais. La Parole le dit,

 Jean14v24-26 (Bible Osterval): « 24  Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles ; et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé. 25  Je vous dis ces choses, tandis que je demeure avec vous. 26  Mais le Consolateur, le Saint–Esprit, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous remettra en mémoire toutes celles que je vous ai dites. » ou encore,

Jean16v7-8 (Bible Osterval): « 7  Toutefois, je vous dis la vérité, il vous est avantageux que je m’en aille ; car si je ne m’en vais, le Consolateur ne viendra point à vous ; et si je m’en vais, je vous l’enverrai. 8  Et quand il sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement : »

Le Saint-Esprit vous enseignera « toutes choses ». Donc si on vous sème de fausses théories, c’est que le Saint-Esprit n’est pas en vous ! Parce que s’il était en vous, il allait vous enseigner toutes choses ! Jean8v32 (Bible Osterval): « Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. »

Donc si vous doutez encore sur un message, si vous êtes encore en train d’adorer JC ou peu importe, si croyez encore à des choses qui n’ont même pas de sens, certains disent que l’homme est supérieur aux anges, bref ! Il y a tellement de théories, les livres apocryphes ; alors vous lisez, vous cherchez la vérité. Mais, si vous cherchez la vérité, cela veut dire que le Saint-Esprit n’est pas en vous ! Parce que le Saint-Esprit, c’est l’esprit de vérité. Comment si quelque chose est en vous, vous cherchez encore la chose ? Quand l’esprit est en vous, il vous enseigne toutes choses. Et il va vous révéler tout ce que Christ avait dit. Il y a des gens qui disent, « si Christ était noir, blanc, jaune, chinois, peu importe. Cela n’a aucune importance. » Ah bon ! J’aimerais dire à ces gens, s’ils avaient le Saint-Esprit, ils allaient fermer la bouche et n’allaient même pas oser dire ça.

Donc le but de cet enseignement, c’est pour que vous soyez conscients qu’il n’y a qu’une seule vérité. C’est la Parole de Dieu qui est la vérité. Et la vérité ne se contredit pas. Ce sont les versions des bibles qui se contredisent. Ce sont les hommes qui se contredisent. Ce sont les livres des humains qui se contredisent. Or quand un homme de Dieu va parler, vous appuyant sur vos connaissances venant de ces sources, vous allez croire qu’il se contredit plusieurs fois. C’est parce que c’est vous-mêmes qui vous contredisez.

Regardez les propos de Christ dans Jean. Christ dit qu’il ne peut pas se glorifier lui-même parce que s’il se glorifie, sa gloire n’est rien. Jean5v31 (Bible SER): « Si c’est moi qui rends témoignage de moi–même, mon témoignage n’est pas vrai. » 

Or, quelques temps après, dans Jean8v12-14 (Bible Osterval), il se glorifie: « 12  Le Premier né parla encore au peuple, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera point dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. 13  Les pharisiens lui dirent : Tu rends témoignage de toi–même ; ton témoignage n’est pas véritable. 14  Le Premier né leur répondit : Quoique je rende témoignage de moi–même, mon témoignage est véritable, car je sais d’où je suis venu, et où je vais ; mais vous, vous ne savez d’où je viens, ni où je vais. 15  Vous, vous jugez selon la chair ; moi, je ne juge personne. 16  Et si je juge, mon jugement est digne de foi ; car je ne suis pas seul, mais avec moi est le Père qui m’a envoyé. » Alors les pharisiens qui ont passé leur temps à l’épier pour le prendre en défaut, lui disent « Tu te glorifies donc ton témoignage n’est pas vrai ». Est-ce que cela peut-il dire que Christ se contredit ? Les gens vont penser qu’effectivement, il s’est contredit ! Mais Christ ne s’est pas contredit. Parce que quand Christ disait que lui-même il ne se glorifie pas, parce que s’il se glorifie, sa gloire n’est rien ; il parlait en tant que lui, Christ. Et maintenant, après ça, il dit qu’il se glorifie. Mais ce n’est plus lui, Christ qui se glorifie ! C’est la Parole qui est en lui qui se glorifie, qui glorifie Christ alors. Et les gens qui n’ont pas l’Esprit vont dire, « il se glorifie » donc, il se contredit.

Donc si vous reconnaissez que Dieu a mandaté quelqu’un, vous ne devez que vous nourrir de l’enseignement de cette personne. Si vous allez au-delà, Dieu ne vous connaît pas. Et je dis encore, que cela choque certains d’entre vous ou pas, quand Dieu mandate quelqu’un, et que cette personne doit porter le message universel, si vous écoutez un peu et vous retirer de la personne pour aller suivre votre chemin, après, vous disant, « J’ai pris ce que je voulais », vous allez chuter complètement. En partant, la Parole se retire de vous, et elle revient à la personne qui vous a envoyés cette Parole. Christ le dit dans Jean10, il est le Berger et il y a un seul troupeau. Jean10v1-14 (Bible PDV): « 1  « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : si quelqu’un n’entre pas par la porte dans l’enclos des moutons, mais s’il passe par–dessus le mur à un autre endroit, c’est un voleur et un bandit. 2  Mais celui qui entre par la porte, c’est le berger des moutons. 3  Le gardien lui ouvre la porte, et les moutons écoutent la voix du berger. Il appelle ses moutons chacun par son nom et il les conduit dehors. 4  Quand il les a tous fait sortir, il marche devant eux. Et ses moutons le suivent, parce qu’ils connaissent sa voix. 5  Ils ne suivront jamais quelqu’un d’autre. Au contraire, ils fuiront loin de lui, parce qu’ils ne connaissent pas la voix des autres personnes. » 6  Le Premier né utilise cette comparaison, mais les gens ne comprennent pas ce qu’il veut dire. 7  Alors le Premier né ajoute : « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : la porte pour les moutons, c’est moi. 8  Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des bandits. Mais les moutons ne les ont pas écoutés. 9  La porte, c’est moi. Celui qui entre en passant par moi sera sauvé. Il pourra entrer et sortir et il trouvera de la nourriture. 10  Le voleur vient seulement pour voler, tuer et détruire. Moi, je suis venu pour que les gens aient la vie, et pour que cette vie soit abondante. 11  « Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses moutons. 12  Celui qui n’est pas le berger travaille seulement pour de l’argent, les moutons ne lui appartiennent pas. Alors quand il voit le loup arriver, il abandonne les moutons et il part en courant. Le loup emporte des moutons et il fait partir le troupeau de tous les côtés. 13  En effet, l’homme qui travaille seulement pour de l’argent ne s’occupe pas bien des moutons. 14  (10:14–15) Le bon berger, c’est moi. Le Père me connaît, et je connais le Père. De la même façon, je connais mes moutons, et mes moutons me connaissent. »

Jean10verset16 (Bible PDV): « J’ai encore d’autres moutons qui ne sont pas dans cet enclos. Eux aussi, je dois les conduire. Ils écouteront ma voix, alors il y aura un seul troupeau et un seul berger. » Je dis bien « un seul » parce qu’il n’y a qu’un seul Esprit. Le fait que tu écoutes un message ici, puis tu pars et tu dis que toi aussi tu as une révélation. Sache donc que quand Dieu mandate quelqu’un, à cette époque-ci, de cette façon, tel que tout le monde est, il lui donne toutes les révélations. Tu ne peux pas avoir une autre révélation que cet homme n’a pas. Toute autre révélation que cet homme n’a pas, ne vient pas de Dieu. Parce que celui que Dieu dispose, il ne lui donne pas l’Esprit avec mesure. Jean3v34 (Bible Osterval): « Car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit par mesure. » Ceci pour vous dire ce qui s’est passé exactement dans la période du Christ. Les mots que j’ai employé maintenant représente exactement le même état d’esprit qui animait les Apôtres, les prophètes, le Christ, les saints : un seul message, un seul conducteur. Mais le conducteur avait des acolytes ou des disciples ou des gens à côté. Mais c’était le même message.

Christ un moment demande à ses Apôtres, qui dites-vous que je suis ? « Tu es Elie, Jérémie, Jean ». Mais il dit, « vous, que pensez-vous que je suis ? » Dalé dit, « Tu es le fils du Dieu vivant. » Pierre, là, il a eu une révélation. Sa révélation venait de Dieu et n’était pas encore une révélation pour les autres. En fait, Christ connaissait déjà ça. Donc Dieu ne va pas donner une révélation aux Apôtres alors Christ n’a pas connaissance de ça. C’est pour cela il dit, Matthieu16v19 (Bible PVV): « En réponse, Kudumané Muula lui dit : –– Tu peux te réjouir, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas de toi–même que tu as trouvé cela. C’est mon Père céleste qui te l’a révélé. » Parce que Christ savait qu’il était fils. Et le Père a donné la révélation à Pierre et Pierre a dit ça à Christ et Christ a béni le Père. Si vous voulez réellement qu’on entre dans la vie de Christ, dans la période biblique, voilà ce qui se passe ! Vous n’allez pas dire que vous croyez en Dieu et ne regarder le message qu’un jour sur deux. Vous dites, « moi je crois en Dieu et j’évite de faire le mal, et ça me suffit. » Ah, non ça ne suffit pas ! Christ a bien dit que celui qui ne croit pas en lui, ne croit pas non plus en Dieu ! Et nul ne vient à Dieu sans passer par lui. C’est-à-dire le messager que Dieu envoie dans l’époque, si tu sors du messager, tu ne peux pas arriver à Dieu. Parce que chaque messager que Dieu a envoyé, représentait le chemin, la vérité et la vie (Jean14v6). Christ n’était pas le seul à représenter le chemin, la vérité et la vie. Au temps de Bùsi, il était le chemin, la vérité et la vie. Au temps Wumsè (Noé), il était le chemin, la vérité et la vie. Chaque prophète que Dieu a mandaté, représentait le chemin, la vérité et la vie. Et personne ici ne me prouvera le contraire. Donc il y a un seul chemin. Le deuxième chemin, c’est le chemin des lâches ou des traitres, c’est-à-dire, le chemin de l’obscurité. Mais ce chemin-là, vient toujours vers celui que le Père a mandaté.

Donc ce soir, méditez, vous tous qui avez accepté le message, à ce qui vous fait tomber, qui vous fait avoir honte devant Dieu. Ce péché, cet état d’esprit qui t’envahit constamment. Demande-toi, pourquoi tu n’avances pas ! Pourquoi tu n’arrives pas à avoir le Saint-Esprit ? Qui agit en toi ? Pourquoi tu n’arrives pas à être saint ? Pourquoi tu ne vois même pas les anges ou le monde spirituel ? Pourquoi tu ne comprends pas les Ecritures d’un coup ? Pourquoi quand tu lis les écritures, tu as encore besoin de poser des questions ? Tu dis, « qu’est-ce que ça veut dire ? Je ne comprends pas ceci ». Donc à partir d’aujourd’hui, la chose qui te dérange-la, combats ça grâce à la Parole que tu reçois actuellement. Selon la bible, on dit à Caïen, « Le péché se couche à ta porte, tous ses désirs se portent vers toi ; mais toi, domines sur lui. » (Genèse4v7).

Dieu t’a donné le choix, le libre arbitre. Avec ton choix, ton libre arbitre, combats cette chose qui t’empêche de vivre la vie spirituelle comme les matriarches, comme Eyumé, comme les patriarches, comme les saints, les prophètes. Soyez des modèles vivants. Combattez durement votre propre nature. « Si ton bras est une occasion de chut, coupes-le » : Matthieu5v30 (Bible Osterval): « Et si ta main droite te fait tomber dans le péché, coupe–la, et jette–la loin de toi ; car il vaut mieux pour toi qu’un de tes membres périsse, que si tout ton corps était jeté dans la géhenne. » Si tu aimes trop regarder les femmes en route, tu regardes et d’ailleurs si tu aimes trop regarder les formes en route, au point où tu es dans l’admiration, dans l’émotion passionnelle ! Dans ces conditions tu reçois des flèches empoisonnées et les soirs, ce sont les rêves de femmes de nuits qui sont tes lots quotidiens. Quand tu vois les femmes, baisses la tête maintenant, combats ça. Baisses la tête, ne les regardes plus. Fais-toi violence et le message que tu as écouté va pénétrer comme le « grain ». Ça va te féconder.

Le salut est personnel. Donc tous ces gens qui viennent parler, vous égarer disant, « n’écoutez pas le message, n’écoutez pas ceci ou cela » au dernier jour, ce ne sont pas eux qui viendront vous défendre. Le salut est personnel, j’insiste là-dessus. Et je dis, Dieu ne rigole pas avec le péché ! Donc le péché que tu fais, renonces à ça. Il n’y a pas de petit péché. Le péché, c’est le péché. Le mensonge, c’est le mensonge. Quel que soit sa forme. Donc arrêtez toutes ces choses que vous ne pouvez pas faire devant les gens. Des choses que vous ne pouvez pas faire en plein jour, dans la lumière ou si vous savez qu’on vous regarde. Renoncez à ça. Renoncez au péché. Le péché, c’est sale. Ce n’est pas bon. La sainteté, par contre, c’est bon. C’est une bonne odeur, la sainteté. Etre parfait, être pur, c’est l’essence même de la vie. Ça fait du bien, être saint. Ça te donne la paix.

Arrêtez les murmures, les « congossa ». Dieu n’aime pas ça. Arrêtez toutes ces choses qui font honte. Les guerres, les querelles, les insultes, les soupçons, arrêtez tout ça ! Ce n’est pas bon ! C’est ça qui empêche la Parole d’agir en vous. Et si vous rester dans ces choses, pendant vingt ans, vous allez vous rendre compte que vous n’avancez pas spirituellement. Certes vous écoutez la vérité ; mais ça n’agit pas. Pourquoi ? C’est parce que vous n’agissez pas vous-mêmes (Jean5v17). « Jusqu’à présent, le Père agit, moi-aussi j’agis » !

Donc voilà ce que j’avais à dire. Mais pour finir, Matthieu13v22 (Bible PDV) : « Le sol couvert de plantes épineuses, ce sont les gens qui entendent la Parole, mais qui s’inquiètent pour les choses de ce monde. Ils cherchent de fausses richesses. À cause de cela, la Parole est étouffée et elle ne produit rien. 23  La bonne terre, ce sont les gens qui entendent la Parole et qui comprennent. Ils donnent des fruits : les uns 100, d’autres 60, d’autres 30. »

Que celui qui a des oreilles, entende ce que la Parole vient de dire.

Zouloula100

18:02 Écrit par Frère BODO O'Keutrozènomana dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.