topblog Ivoire blogs

13/06/2017

Comment fusionner ?

Qu’est-ce que la fusion ?

Le premier verset qui parle de la fusion est Genèse2v7 (Bible Abbé Fillion): « Le Seigneur Dieu forma donc l'homme du limon de la terre; Il souffla sur son visage un souffle de vie, et l'homme devint vivant et animé. » Ce sont les trois êtres qui ont fusionné. Et quand ils étaient dans cet état de fusion, le premier Moto avait la capacité de voir le monde spirituel constamment et de vivre dans les trois dimensions ou mondes, en même temps (astral, physique et spirituel). Il avait cette capacité, cette faculté. Cette faculté, beaucoup de gens l’ont perdue.

Maintenant vous vous dites, comment faire pour arriver à ce stade ? Plein d’entre vous prient pour arriver à ce stade ; mais ils n’y arrivent pas. Beaucoup d’entre vous ont regardé des vidéos déjà, certains depuis le début ; d’autres, ces enseignements les ont nettoyés.

Alors je vous pose la question, quels sont ceux d’entre vous qui ont réussi à fusionner leurs trois êtres ?

  • Pas encore moi. Ce qui m’empêche, c’est le travail qu’il faut faire chaque jour pour rectifier les choses qui ne glorifient pas Dieu ;
  • Quelqu’un d’autre : Jasmin : Moi aussi, je sais pour l’instant que mon esprit est pur, mais mon âme, des fois je m’efforce. Maintenant, je m’appuie sur la force du Père en lui demandant, « Père qu’il y a des choses pour lesquelles je n’arriverai pas ». Pour cela, je m’appuie sur lui. Et je sais que au fur et mesure je fais toujours un pas en avant. J’espère arriver à cette fusion parce que, avec tout ce que j’ai appris, toutes ces exhortations que j’ai pu avoir sur Skype, c’est comme si j’apprends un peu plus. Mais des fois il y a un petit truc qui me manque encore pour arriver à cette fusion. Mais sens que j’apprends mais le petit truc-là me fait tomber. Dans ma lutte, je me dis si je suis fille du Père, je ne dois avoir aucun péché, or des fois il m’arrive d’avoir une mauvaise pensée. Alors je prie en disant, « Père, ça ne te glorifie pas ». Il ne manque pas grand-chose, mais il y a un truc qui me fait tomber des fois.
  • Qu’est-ce qui, là, peut vous permettre de fusionner ?
  • Il faut croire que Dieu existe, aimer Dieu de tout son cœur, apprendre à nous aimer les uns et les autres, il faut connaitre notre identité. Et moi je ne connais pas mon identité. Moi je me dis je suis la fille de Dieu ; mais je ne sais pas si c’est cela connaître mon identité.
  • Comment fait-on pour connaître son identité ?
  • S’approcher du Père chaque jour en faisant sa volonté.
  • Sabine : Comme Stéphanie a dit, aimer le Père de tout son cœur, de toute sa pensée, de tout son esprit ; j’ajouterai, aimer nos frères et sœurs, en gros aimer tout le monde. Pour fusionner, il d’abord qu’on aime le Père, on aime tout le monde, et ça va aussi en fonction de nos œuvres. Mon par contre, je n’ai pas encore fusionné. Mais depuis un an que j’écoute les enseignements, je sens des étincelles ; ma foi va en s’agrandissant parce que je commence à méditer. Parfois je parle du Père, je sens encore cette flamme qui tourne dans mon cœur et tout le reste. Mais je pense que je n’ai pas atteint la fusion.
  • Il faut que tout le monde participe d’abord avant que je ne donne le secret de la fusion.
  • Regan : Pour ma part, je sais que si je souhaite vraiment fusionner, je peux le faire. Cependant, ce qui me retarde c’est que je ne suis pas encore conscient de qui je suis. Je me connais mais je ne sais pas qui je suis devant le Père. En plus, je doute parfois. Sinon, la conviction, le courage et toute l’assurance sont là. Pour ma part, c’est une question d’avoir une volonté farouche d’aller au-delà.
  • Eliane : Pour ma part, j’ai encore des problèmes au niveau des mauvaises pensées. Il faut que je travaille beaucoup mon âme afin de me libérer. Pour y arriver, je demande l’assistance du Saint-Esprit. Pour l’instant, c’est un peu difficile. Je suis en train de travailler là-dessus.
  • Marie Diéhi : Je pense que c’est parce que je ne suis pas totalement dans le Père.
  • Ernest et sa femme : Moi je parle pour le couple. Tant qu’on est encore bloqué par les soucis de tous les jours, je pense que la fusion est un tout petit peu compromise. On a donc un combat de tous les jours à mener. Pour l’instant c’est à ce niveau que nous sommes ; mais l’amour du Père, nous l’avons ; l’amour du prochain, nous pensons l’avoir aussi. Voilà donc l’état de fusion, pour l’instant. On la désire, ça certain. Mais s’attend à ce que le Père puisse aussi œuvrer, on devrait le lui permettre de par notre attitude de soumission et d’obéissance.
  • Charles de Loba : Moi, je dirai plutôt que ce sont les petits soucis parfois qui me freinent à atteindre ce niveau. Mais je crois que, au fur et à mesure que j’avance, je suis en train de capter ces petits soucis afin d’être au-dessus de cela. Je crois que dès que je serai supérieur à ces soucis-là, je crois que le Père me fera cette grâce afin que je puisse atteindre cette étape.
  • Christian : Bonsoir tout le monde d’abord. Moi, pour ma part, je dirais c’est parce que je ne demeure pas encore totalement dans la Parole. Parce que la Parole doit demeurer en nous et nous devons demeurer dans la Parole. On doit d’abord faire, un avec la Parole. Pour ma part, c’est encore ça qui me manque, dans le sens où il y a encore des imperfections. Cette Parole est en train de me nettoyer. Il y a aussi des choses que je ne sais pas par rapport à la Parole. Cela peut être des faux enseignements que j’ai pu avoir dans le temps passés et le nettoyage n’est pas encore complet. Mais il se fait. Je dirais qu’il y a peut-être aussi le côté, comme c’est nos trois êtres, le corps aussi qui doit être sanctifié. Cela m’amène à une question, mon corps je pense doit me faire défaut.
  • Benjamin Elihou Populo : Pour ma part, depuis que la vidéo est passée, je suis conscient de mon corps, de mon âme. Aujourd’hui, ce qui me manque c’est être encore plus conscient de mon esprit. Une situation qui me donnerait plus de poids, c’est d’être encore plus conscient de mon esprit et ainsi, capter ce que mon esprit me dit. Je pense que dès j’aurai fait le lien avec mon esprit, la fusion sera faite.
  • Marie Turban : En fait, je sais que je ne contrôle pas mes pensées. Je sais que je dois travailler là-dessus. La dernière conférence m’a beaucoup aider parce que j’ai pris conscience que j’avais changé ; même si je ne suis pas encore arrivée là où je dois arriver. Mais j’ai compris que j’avais changé alors qu’avant je me punissais de quelque chose qui n’existait plus en moi. Ça été important pour moi d’entendre cette parole-là qui est sortie de la bouche du frère Zouloula. C’est mon âme que je contrôlais là. Je sais que je n’ai pas fusionné mais j’y arriverais par la grâce du Père.
  • Roody : Je pense que parfois les pensées et aussi la connaissance des écritures : je ne suis pas vraiment assis dans les écritures saintes.
  • Mimose : Je pense qu’il y a un gros souci encore. Bonsoir tout le monde, excusez-moi. Là vous me surprenez un peu. Je pense que je n’ai pas encore bien acquise ma vie dans l’esprit. Je pense que c’est le plus important. Je pense que c’est cette portion de mon être, mon esprit, ce n’est pas encore complètement acquis, je pense.
  • Les dix-sept personnes ont parlé ?
  • Calvin : Ceux qui étaient là, oui.
  • Maintenant à toi, qu’est-ce qui te manque pour fusionner ?
  • Calvin : Moi ce qui me manque, être conscient de mon esprit et contrôler aussi déjà mes pensées pour sanctifier mon âme. Je pense que ça y répondra.

Parmi toutes les réponses que j’aie pu entendre, chacun a donné la réponse, mais la réponse qui était la plus proche, c’est celle de Roody. Parce qu’il a parlé de la vérité, la profondeur des écritures. Il a dit qu’il n’était pas assis dans les écritures saintes c’est-à-dire il n’a pas assez de connaissance des écritures saintes. Et c’est le secret de la fusion. Je ne dis pas la connaissance livresque que les Pharisiens ont, non. La vraie connaissance. Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira. C’est-à-dire vous aller connaître cette vérité et elle va vous fusionner. De la connaissance vient la fusion. La vraie connaissance. Celle-ci est consciente, vivante et c’est la Parole de Loba. Cette Parole est consciente. C’est pour cela il est dit, « mes paroles sont esprit et vie ». Et dans cette Parole, il y a la révélation. Donc Dieu se révèle à vous par sa Parole ; parce qu’il est dit dans Jean6v45 : « Il est écrit dans les Prophètes : ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement, vient à moi. » C’est une sorte de fusion. On s’adresse aux trois êtres sans distinction ; mais d’une seule personne. Quand il y a une grande révélation, la révélation de la vérité, je vais vous révéler un petit mystère : la vraie vérité, la vraie connaissance, la révélation et c’est toujours la vérité, mais elle est cachée ; quand cette vérité va venir et se révéler à vous, cela veut dire qu’elle vous sonde, elle vous trouve digne. Alors elle entre en vous, et elle vous transporte, elle vous renouvelle l’intelligence. En vous renouvelant l’intelligence, il y a quelque chose qui se passe à l’intérieur de vous ; mais vous n’êtes pas conscient. C’est que, à cet instant précis, elle vous prend, âme, esprit et corps et elle vous fusionne. Elle va vous ouvrir un état de conscience à un point où, le péché que tu faisais d’habitude, même si tu as envie de le faire, tu ne pourras pas. Parce que tu vas te dire, « mais ce n’est pas moi ! » Ce n’est plus ta nature. Pourquoi ça arrive ? Parce que ton état de conscience a changé. C’est cette révélation ou vérité qui t’a ouvert l’esprit pour comprendre qui tu es, pour comprendre ton statut, pour comprendre la position où tu te trouves. Et tu verras que ce sont des choses de vanité. Cette vérité va vous attraper, vous saisir. Elle va vous ouvrir l’intelligence pour comprendre des mystères. Et elle demeure en vous, elle habite en vous et elle vous conduit tous les jours. Ce serait exactement comme le sang qui coule dans vos veines ; c’est en cela le Christ dit, Jean4v14 (Bible Osterval): « Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai, n’aura plus jamais soif, mais l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira pour la vie éternelle. » C’est de la connaissance de la vérité, des révélations que vient l’état de la fusion. Et c’est aussi de la même vérité et de la même connaissance, qui va faire en sorte que vous n’ayez plus de mauvaises pensez. Puisque vous avez les mauvaises pensez par où ? C’est de votre tête que viennent les mauvaises pensées. Dans votre tête, dans votre conscience que les mauvaises pensées naissent, les mauvais désirs, les pulsions, les épreuves, les tentations. Or si la sagesse vient en vous, la sagesse sous forme de connaissance, de révélations, elle va dans tête. Et quand elle va dans votre tête, on vous dit que la Parole de Dieu est comme un feu ; elle va expulser tout ce qui vous tient captif.

Donc le secret de la fusion, c’est la Parole. La véritable Parole qui vous libère. Parce que quand vous avez entendu cette Parole, elle vous met debout ; elle vous révèle votre identité, votre importance. Elle vous dit que vous n’êtes pas n’importe qui. C’est pour cela il est dit en Apocalypse1v3 (Bible SER): « Heureux celui qui lit et ceux qui écoutent les paroles de la prophétie et gardent ce qui s’y trouve écrit ! Car le temps est proche. » Ou encore Matthien24v15 (Bible Osterval): « Quand donc vous verrez dans le lieu saint l’abomination de la désolation, dont le prophète Daniel a parlé (que celui qui le lit y fasse attention), »

Ne lisez pas parce que vous êtes pressés de lire. Lisez mot pour mot. Ne lisez pas parce que vous voulez lire. Vous voulez lire parce que ça va vous apporter quelque chose. De même quand vous allez manger ; c’est bien de manger parce que vous avez faim, mais aussi, vous avez mangé parce que vous aimez le goût et la sensation que cela va vous procurer dans le palais. C’est pour cela que je dis, faites toujours un avec la sagesse. Faites un avec la Parole. C’est le secret ! Vous allez voir des gens qui ont fait 20ans, 30ans dans les églises soi-disant réveillées, qui vont toujours soi-disant prier, chanter les dimanches dans les églises ; mais quand vous les voyez, c’est ceux-là qui disent les gros mots tous les jours, qui se mettent facilement en colère, qui insultent, qui mentent, qui ont la rancœur. Cela veut dire que la Parole ne les a pas travaillés. La Parole n’habite même pas en eux ! Puisqu’on vous dit que celui qui est en Christ est une nouvelle créature : 2Corinthiens5v17 (Bible SER): « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici : (toutes choses) sont devenues nouvelles. » C’est-à-dire si tu ne deviens pas une nouvelle créature, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. C’est que cette Parole ne t’a pas réellement nettoyé. Tu ne peux pas te nettoyer de toi-même. C’est la parole de Dieu qui nettoie. C’est pour cela qu’il est dit dans Job4v12 (Bible SER): «12  Une parole est arrivée furtivement jusqu’à moi, Et mon oreille en a perçu les sons légers. 13  Au moment où des pensées inquiètes (proviennent) des visions de la nuit, Quand un profond sommeil tombe sur les hommes, 14  La peur et le frémissement m’ont atteint Et tous mes os ont tremblé 15  Un souffle passait sur ma face… Les poils de mon corps se hérissèrent… 16  Quelqu’un se tenait là ; je ne reconnaissais pas son aspect ; Une silhouette était devant mes yeux. Et j’entendis une voix qui murmurait doucement : 17  Un mortel serait–il juste devant Dieu ? Un homme serait–il pur devant celui qui l’a fait ? » Il est dit, « une voix murmurait doucement » c’était quelle voix, la voix de qui ? C’était quelle parole qui murmurait ? Donc la vérité, il faut d’abord accepter la Parole. C’est ce qu’on appelle la parabole du semeur : Matthieu13v3-8 (Bible SER): « 3  Il leur parla longuement en paraboles ; il disait : 4  Le semeur sortit pour semer. Comme il semait, quelques (grains) tombèrent le long du chemin ; les oiseaux vinrent et les mangèrent. 5  D’autres tombèrent dans les endroits pierreux, où ils n’avaient pas beaucoup de terre : ils levèrent aussitôt, parce qu’ils ne trouvèrent pas une terre profonde ; 6  mais, quand le soleil se leva, ils furent brûlés et séchèrent faute de racines. 7  D’autres tombèrent parmi les épines : les épines montèrent et les étouffèrent. 8  D’autres tombèrent dans la bonne terre : ils donnèrent du fruit, un (grain) cent, un autre soixante, un autre trente. » Ce qui veut dire, pour pouvoir fusionner, il faut d’abord que la Parole puisse vous féconder. Il faut que vous soyez déjà une bonne terre. Parce que vous pouvez avoir toutes sortes de révélations et ne jamais fusionner. Je veux dire, la vérité et ne même pas fusionner. Parce que la Parole qui vient, c’est la semence. Si elle tombe sur une terre avec trop de soucis c’est ce qu’on a appelé les rochers, les épines ; elle va être étouffée. Elle ne pourra pas s’étaler, elle va repartir. Or si vous travaillez déjà sur vous-mêmes, sur la compréhension, sur la foi, la confiance au Père, remettre toute votre confiance en Dieu en disant que quand vous allez écouter cette vérité, celle-ci va vous transformer. Laissez la vérité vous transformer. Ne dites pas, comment elle va vous transformer. Le fait de dire comment ça va se faire, cela signifie que vous ne croyez pas déjà au miracle, vous ne croyez pas déjà au monde surnaturel, au monde invisible. Ayez juste la foi que la Parole que vous écoutez, elle est de Dieu. Seule cette Parole a le pouvoir de vous transformer. Jean1v11-13 (Bible SER): « 11  Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçue ; 12  mais à tous ceux qui l’ont reçue, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom 13  et qui sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » Elle c’est qui ? C’est la Parole qui était dès le commencement. « Elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu » C’est cette Parole-là, qui te donne le pouvoir ; parce que cette Parole est le pouvoir. Dieu s’est servi de cette Parole et sa Parole est la vérité (Jean17v17). Et c’est avec la même Parole que Dieu sanctifie ; parce que Dieu donne le pouvoir à sa Parole et sa Parole a sa propre conscience. Ensuite, elle vous sanctifie, 1Thessaloniciens5v23 : « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui–même tout entiers ; que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Christ Premier né ! » Donc il vous sanctifie lui-même, comment ? Tout entier, par sa Parole de la vérité. C’est pour cela quand tu lis dans Jean6v60, 66 (Bible PVV): « Après l’avoir entendu, plusieurs de ses disciples se récrièrent : –– C’est trop fort ! On n’y comprend rien ! Impossible d’admettre un tel langage ! Qui peut continuer à l’écouter ? 66  A partir de ce moment–là, beaucoup de ses disciples l’abandonnèrent : Ils retournèrent à leur ancienne manière de vivre, refusant de le suivre plus loin. » En entendant le Christ, plein ont abandonné le Christ. Jean6v67 (Bible PVV): « 67  Alors Christ, se tournant vers les douze, leur demanda : –– Et vous, ne voulez–vous pas aussi partir ? 68  Mais Simon Pierre lui répondit : –– Seigneur, vers qui irions–nous ? Toi seul, tu as les paroles qui donnent la vie éternelle. » Voilà ! « Tu as les paroles de la vie éternelle ». Pourquoi Dalé a répondu au Premier né, tu as les paroles de la vie éternelle ? Tout simplement parce que, eux-mêmes, dans leur propre conscience, ils espéraient déjà, la vie éternelle. Ils croyaient déjà à une sorte de vie éternelle. Ils croyaient déjà, à l’au-delà. C’est pour cela, cette Parole est venue à eux parce qu’il est dit qu’il te soit fait selon ta foi. En fonction de ta foi, la vérité viendra à toi. En fonction de ton état d’esprit, en fonction de la façon dont tu peux comprendre ou tu veux comprendre les choses. Si tu es quelqu’un de curieux, si tu veux réellement connaître, (Matthieu7v7), si tu veux réellement connaître le mystère caché et que tu as soif, et tu fais tout ; Dieu voit comment tu fais, avec un grand désir, âme, corps et esprit, non pas à moitié. Croyez-moi, la vérité viendra à vous, en fonction de la foi que vous avez et elle va vous donner en fonction de ce que vous demandez. Vous demandez le mystère, elle va se révéler à vous en tant que mystère. Et c’est dans ce mystère qu’elle fera en sorte que vous puissiez être véritablement libéré. C’est état de choses qui vous empêchera de faire du n’importe quoi parce que vous grandissez. Plus vous avez la connaissance, plus vous grandissez spirituellement. En grandissant, il y a des choses que vous n’avez plus envie de faire. Parce que vous avez grandi. Vous comprenez les choses différemment. Et c’est là où naît la notion de la fusion.

Maintenant, vous allez dire, comment faire pour comprendre cette vérité ?

Certes, il y a déjà eu des vidéos ! Plein de vidéos sur presque toutes sortes de sujets. Plein de gens parmi vous ont changé ! Mais, il vous manque toujours quelque chose. Vous avez besoin de quelque chose. Vous avez déjà essayé de votre propre force, vous n’y arrivez pas. Il vous manque quelque chose. La chose, qu’est-ce que c’est ?

Il faut une intervention divine. Il faut qu’on vous prenne la main et qu’on vous enlève de cet entourage, de cet état de choses, où vous êtes. Mais pendant que vous êtes là, veillez. C’est pour cela que Christ dit, « veillez » (Matthieu26v41), pendant que vous êtes là. Matthieu25v1 (Bible Osterval): « 1  Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent au–devant de l’époux. » La lampe, représente quoi ? La lampe, c’est la Parole : Psaumes119v109 (Bible SER): « Ta parole est une lampe à mes pieds Et une lumière sur mon sentier. » Matthieu25v1 (Bible SER) : « 2  Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. 3  Les folles en prenant leurs lampes, ne prirent pas d’huile avec elles ; » Et l’huile, qu’est-ce que c’est ? Le Saint-Esprit. Matthieu25v1 (Bible SER) : « 4  mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. 5  Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. 6  Au milieu de la nuit, il y eut un cri : Voici l’époux, sortez à sa rencontre ! 7  Alors toutes ces vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. 8  Les folles dirent aux sages : Donnez–nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. 9  Les sages répondirent : Non, il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent et achetez–en pour vous. 10  Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui au (festin) de noces, et la porte fut fermée. » Vous savez, les gens lisent ça, mais sans réellement comprendre la puissance qui est derrière cette parabole, cette image, cette représentation symbolique.

On vous dit, ici, qu’il y avait dix vierges. Quand on dit « vierge » on ne dit pas « souillée » ! Les dix ont chacune une lampe et la lampe, c’était la Parole (Psaumes119v105). Il y avait cinq folles et il est dit en Job11v12 (Bible LSG): « L’homme, au contraire, a l’intelligence d’un fou, il est né comme le petit d’un âne sauvage. » Puis en 1Corinthiens2v14 : « Mais l’homme naturel ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » dans Psaumes14v1 : « Au maître chantre. Psaume de David. L’insensé a dit en son coeur : Il n’y a point de Dieu. Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables, il n’y a personne qui fasse le bien. »

Toujours est-il que, il y avait des religieuses et des spirituelles. Les folles, on va dire, croyaient en Dieu, par la bouche parce qu’on leur a dit que Dieu existe. Elles avaient la connaissance que la Parole existe. Mais la Parole qu’elles avaient, n’avait pas de substance. C’était une connaissance livresque. Elles savaient que Dieu existe, de même que le démon dans Jacques2v19. Parce qu’elles n’avaient pas d’huile. Or c’est l’huile qui alimente la lampe pour qu’elle puisse briller. Donc, elles n’avaient pas les œuvres (Jacques2v20). Elles étaient mortes spirituellement. Elles avaient certes la Parole, elles dépassaient les gens, les femmes souillées parce qu’on dit qu’elles étaient vierges. Quoiqu’elles fussent folles, elles étaient vierges. Ce qui veut dire que dans le monde actuel, il y a ceux qui vont dans les assemblées, ceux qui se disent chrétiens, croyants ou d’autres sortes ou formes de religions ; il disent qu’ils détiennent la parole de Dieu, qu’ils sont dans le vrai. Ils sont peut-être, dans ce monde, plus avancé que les athées c’est-à-dire ceux qui ne croient pas du tout ; parce que la croyance qu’ils ont, leur fait peut-être du bien. Mais, ces assemblées sont mortes spirituellement. Tandis que les autres sages, non seulement elles sont sages, elles ont la lampe et elles ont de l’huile. Cela veut dire qu’elles avaient les œuvres ; elles étaient appliquées dans la Parole. Elles aimaient la Parole. Donc, elles avaient le Saint-Esprit. Mais cela ne les a pas empêchés de s’assoupir, de dormir. Or il est dit, Ephésiens5v14 (Bible PDV): « En effet, tout ce qui apparaît clairement devient lumière. C’est pourquoi on dit : « Réveille–toi, toi qui dors. Lève–toi du milieu des morts, et le Christ t’éclairera de sa lumière. » » Mais tu dois comprendre que ce sommeil (dans cette parabole), n’est pas un sommeil du péché. C’est un sommeil de quoi ? C’est un sommeil d’impatience parce qu’elles ne devaient pas dormir ; On dit qu’elles attendaient l’époux. Mais l’époux tardait donc elles se sont mises à dormir. Or Christ dit, « veillez » (Matthieu26v41), car vous ne savez à quels moment le fils vient. Veiller ne veut pas dire dormir ! Mais elles ont néanmoins dormi. Et ce sommeil symbolise quoi ? Elles avaient la lampe, de l’huile et la lampe, ça brille ! Mais elles se sont assoupies. Donc il faut dépasser cet état d’assoupissement. Cet état de sommeil, comme le Premier né l’a fait quand il était dans la forêt avec les Apôtres : Matthieu26v40 (Bible Osterval): « Puis il vint vers ses disciples et les trouva endormis ; et il dit à Dalé : Ainsi vous n’avez pu veiller une heure avec moi ! 41  Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation ; car l’esprit est prompt, mais la chair est faible. » Donc il faut que là vous soyez à l’état de sommeil, même si vous avez reçu la Parole. Quand l’époux est arrivé, elles se sont mises à préparer leurs lampes. Matthieu25v6-7 : « 6  Au milieu de la nuit, il y eut un cri : Voici l’époux, sortez à sa rencontre ! 7  Alors toutes ces vierges se levèrent et préparèrent leurs lampes. » Pourquoi doivent-elles encore préparer leurs lampes ? Elles ne doivent plus préparer leurs lampes ! Comme vous, actuellement, vous êtes toujours en train de préparer la lampe. Elles se sont endormies dans l’obscurité. Et quand elles ont entendu la voix de l’époux, c’est là qu’elles se sont réveillées. Cela s’appelle la distraction, ce sommeil. Or, il est dit, « vous êtes la lumière du monde ». Vous devez fusionner avec la lampe. C’est cet état. Et la Parole de Dieu est la lampe : « Ta Parole est une lampe à mes pieds et lumière sur mon chemin » (Psaumes119v105). Donc prenez cette lampe, prenez cette Parole. Elle doit luire, briller comme un flambeau, comme une torche. Pourquoi dit-on que vous êtes la lumière du monde ? Parce que la Parole est en vous en tant que lumière. Et cette Parole vous fait transfigurer ; mais pour ça, il faut être conscient de cette Parole. De la puissance de cette Parole, de l’efficacité, de la bonté, du bonheur.

Regardez par exemple à New-York, ceux qui sont là-bas sont fiers de voir la statue, soi-disant de la liberté ! Qui lève un flambeau avec fierté. C’est pour cela, quand ils font des films, ils montrent souvent la statue de la liberté parce qu’ils fiers de ce flambeau.

Donc soyez fiers du flambeau que vous avez. Ne gardez pas cette flamme sous le lit. Mais levez puisqu’il est dit, « si votre justice ne surpasse celle des Scribes, vous n’entrerez pas vous-mêmes » : Matthieu5v20 (Bible SER): « Car je vous le dis, si votre justice n’est pas supérieure à celle des scribes et des Pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. » Regardez le scribe, regardez cette femme-là ! Cette statuette, elle lève néanmoins son flambeau. Levez vos flambeaux ! Vous êtes la lumière du monde. Jean1v5 (Bible Osterval): « Et la lumière a lui dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue. » Levez vos torches pour faire briller le monde. C’est la Parole. Apprenez à converser la Parole. Apprenez à aimer la Parole. Méditez sur la Parole, non pas comme vous aviez l’habitude de le faire dans les temps jadis ; mais, ayez une nouvelle approche. Voyez la Parole autrement ; ne la voyez pas comme de simples écritures avec la main d’homme. Non ! Cette Parole, elle vivante. Dites-vous que quand vous êtes en train lire, c’est cette Parole qui est en train de vous lire. Elle vous sonde. Et en même temps qu’elle vous sonde, elle est en train de converser avec votre intelligence, avec votre esprit. Soyez conscient de cette conversation. Et quand vous allez être conscients de ça, c’est là où vos trois êtres vont se rapprocher ; parce que, eux-aussi, sont conscients. Et cette Parole se dévoilera à vous. Demandez à cette Parole de se révéler à vous, elle vous donnera la sagesse, la connaissance des écritures. Elle vous donnera les révélations de ce qui s’est même passé dans les temps jadis ! Et quand cela vous sera donné, ça sera dans votre esprit, comme si vous l’aviez juste oublié.

Vous avez le pouvoir sur les choses, les circonstances, sur le temps mais vous ne le savez pas. Parce que dans Ephésiens2v2 (Bible Osterval): « Dans lesquels vous avez marché autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion ; » Il est dit, le prince de la puissance de l’air. Les mauvaises choses qui se passent dans le monde, les mauvaises pensées, c’est dans l’air. Et on vous dit qu’il y a le prince de l’air qui agit maintenant dans les enfants de la rébellion. C’est dans l’air, l’atmosphère, l’air que vous respirez. Tenez-vous à la brèche. Arrêtez de dire comment on va faire ? Non ! Dieu aime ceux qui osent. Créez un déclic dans votre tête, à l’intérieur de vous. Ne soyez plus des victimes. Ne dites plus, les démons me dérangent. C’est à vous maintenant de déranger ces démons. Ne dites plus, « j’ai fait un rêve de femme de nuit, de mari de nuit », non ! Ils doivent fuir. Soyez conscient que vous n’êtes pas n’importe qui ! Acceptez-le dans votre cerveau humain, dans votre âme, dans votre esprit. Et « qu’il te soit fait selon ta foi » (Matthieu8v13). Parce que si tu n’acceptes pas, ton état ne changera pas. C’est la différence, tout se passe dans la tête. Le déclic. Acceptez dès cet instant-ci que vous écoutez cette Parole que vous n’êtes pas n’importe qui, vous n’êtes pas des arrivistes, des figurants dans ce monde. Vous êtes des acteurs. Et si vous avez l’impression d’être n’importe qui, ce sont ces esprits, dans Ephésiens2v2, les esprits de l’air qui vous envoie ces ondes, ces pensées négatives. Arrêtez de donner la force aux circonstances. Faites comme le Premier né, « qui parmi vous peut me convaincre de péché ? » (Jean8v46) Levez-vous et pointer le doigt à l’ennemi. Le monde est à vous ! C’est votre héritage. Les entités spirituelles du côté du Père, sont vos grands-frères, vos guides, vos compagnons. Ils vous regardent. Ne croyez pas que ce sont des mythes ou des légendes. Ils existent réellement. Tout est dans la tête. Arrivez à cet état de conscience, et vous allez comprendre les choses. C’est en méditant de cette façon, en pensant de cette façon que ces esprits viendront. C’est la différence entre les gens de cette époque et ceux de l’époque des patriarches ; parce qu’ils ont marqué leur époque. Tout se passait dans leur tête, non pas en tant que sensation ; mais parce qu’ils ont cru. Ils ont matérialisé ce qu’ils voyaient ; parce que ce qu’ils voyaient c’était vrai. Donc toi qui es là ! Arrêtes-toi de dire, je n’en peux plus. Arrêtes ça ! Prends le pouvoir sur cet état des choses qui te dérange. Et pointe-lui le doigt devant ton Père. Ne crois pas que juste fils ou fille de Dieu. Il faut le savoir. Il y a croire et savoir, c’est deux choses différentes. Il ne faut pas avoir l’espérance que…Non ! Tu dois savoir que tu es. Même si tu dors cette nuit, quand tu vas te lever, ta conscience va encore changer ; parce que ces esprits viennent te déranger, t’enlever même ce qu’on t’a enseigné, pour que tu retombes encore. Non ! Tu te souviens de cette Parole que tu as entendue et cette parole demeure en toi. Confies-toi en cette Parole car tu n’es pas le seul dans le monde. Tu as des frères et des sœurs ; parce que quand tu penses que tu es seul, c’est là que tu te décourages. C’est là que tu n’avances pas. Tu n’es pas le seul dans le combat. Vous pensez que vous êtes seuls à combattre ? Il y a des anges qui combattent pour vous, tous les jours, à chaque instant, chaque minute, chaque seconde. Ils sont là. Vous pensez que Dieu ne voit pas l’effort que vous faites ? Vous pensez que le Père n’est pas conscient de ça ? Dieu est conscient que vous l’aimez ; il est conscient de l’effort que vous êtes en train de faire. Il a permis que non seulement vous ayez des vidéos, mais que puissiez-vous réunir. Le fait d’être conscient de ça, vous ouvre encore l’intelligence, l’état d’esprit à cet état des choses. Les esprits vont vous influencer disant, il y a plein de religions. Non ! Les autres religions sont des distractions. Et elles ont toujours existé, même au temps des patriarches. Mais les patriarches ont marqué l’histoire. Vous aussi, vous pouvez marquer l’histoire.

Vous allez vous dire, mais comment allons-nous faire, comment allons-nous commencer ?

Non, ne dites pas ça va commencer comment ? Vous avez déjà commencé. Le fait qu’on dit déjà de vous que vous êtes fous, que vous croyez à du n’importe quoi, vous marquez déjà les consciences. Et le chérubin jadis oint ne veut pas que vous soyez conscients de ça. Il veut tout le temps vous rabaisser pour vous humilier. Non ! Si vous voyiez la multitude d’anges qui vous regardent, et écoutent maintenant ! Qui écoutent la conversation. Donc croyez en Dieu, ayez confiance en lui ; existe réellement. Le Créateur existe réellement. Toi qui habite seul, je sais que dès fois, tu es découragé. Tu te dis, tu vas rester seul jusqu’à quand ? Ta vie va changer quand ? Ton avenir, c’est quoi ? Qu’est-ce que tu vas devenir ? Tu as l’impression que tu n’avances pas. Prends le pouvoir sur cet état de choses, sur cette chose-là, sur cette oppression, sur cette sensation. Prends le pouvoir car derrière ce que tu ressens, c’est un esprit qui veut t’intimider, qui veut t’empêcher d’avancer. Maintenant tu es conscient de lui, lèves-toi pointe-lui le doigt. Tu dis, « Père ce que je ressens là, tous les jours, je ne veux plus le ressentir ». Prends autorité. Car il est dit dans Romains8v28 (Bible PVV): « Nous savons du reste que les intentions bienveillantes de Dieu sont à l’origine de tout ce qui nous arrive : Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment, car c’est conformément à son plan qu’ils ont été appelés (au salut). » Donc si tu n’es pas bien, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas. Il y a une épine. Enlève cette épine. Brise l’oppression, brise cette chose qui est dans ta tête qui t’enveloppe, qui te sent étouffé. Tu te sens seul, tu te sens rejeté. Tu n’es pas seul ! Dieu est plus grand que tout. Et ces petites personnes qui ne sont même pas dans le grand ordre des choses te rejettent ! T’insultent, te méprisent ! Alors que rien ne contient Dieu ! Dieu est tellement immense ! Il est avec toi, et tu oses pleurer parce que des petits arrivistes qui ne sont même pas dans le grand ordre des choses te pointent le doigt ! Qui sont ces gens-là ? Qui est-ce qui permet qu’ils puissent avoir la respiration ? N’est-ce pas le Tout-Puissant ? Le Tout-Puissant est qui pour vous ? Il est votre Père ! Alors, arrêter de pleurer. Prenez le pouvoir. Arrêtez de supplier. Le prince ne supplie pas. Ce sont les serviteurs qui supplient. Le prince, il prend parce que c’est à lui, c’est son héritage. Vous voulez la révélation ? Vous prenez la révélation. Car cette révélation habite déjà en vous ; mais vous ne le savez pas. Vous allez chercher la révélation loin, la vérité, loin. Mais la vérité est en vous. Méditez ! Parlez à cette vérité ! Soyez conscients. Et quand vous allez méditer, et prier, il y a une autre pensée qui va venir vous dire : « Mais qu’est-ce que tu fais là ? » « Tu pries qui ? » « Tu crois que tu es un super héros, tu te prends pour qui ? » ça, c’est l’attaque de l’ennemi. Il vous envoie ces pensées mauvaises parce qu’il a déjà peur. Il a peur de vous. Je vous le dis, les démons ont peur de vous. Ces esprits impurs ont peur de vous. Ils ont peur que vous soyez conscients de votre héritage, de qui vous êtes. Parce que vous allez réellement savoir qui vous êtes, vous allez les troubler.

Regardez l’histoire de l’enfant prodigue (Luc15v11-32). Il a pris son héritage, il est allé dehors, il a dépensé son héritage, il n’avait plus rien. Comme maintenant vous avez l’impression que vous n’avez plus rien. Il était devenu un moins que rien dans le monde humain. Et pourtant, son père était le roi, le puissant. Il voulait même manger avec des animaux. Il se rabaissait. Ton patron te regarde, tu dis « oui chef ». Et tu oses dire que tu es le fils de Dieu ? Alors que les puissants rois de ce monde ont tremblé devant les prophètes de Dieu ! Toi, tu dis tu es fils de Dieu et tu trembles devant un homme ! Le fils prodigue s’est rappelé qui était son père. Maintenant toi, rappelles-toi que celui qui a permis, par sa divine puissance que le monde soit, celui-là est ton père. Tu sors de lui. Il y a un lien qui vous relie. C’est l’esprit. N’oublies jamais qui tu es. Les prophètes n’ont jamais oublié qui ils étaient, même quand ils étaient en faute, et même quand ils étaient dans la fosse.

Souvenez-vous de Jonas, dans le ventre du poisson (Jonas2v1-10). Il a dit, « Du sein du séjour des morts, il a crié à Dieu ».

Samson, devant cette entité marine, quand on avait crevé ses deux yeux (Juges16v23-31). Il a crié à Dieu.

Christ même, a crié à Dieu (Psaumes22, Matthieu27v46).

Ils ont tous crié à Dieu. Alors, Toi aussi crie ! Ne subis pas ! Ne baisse pas les bras ! Prépare maintenant ta lampe comme ces dix vierges. Mais ne sois pas folle. Prépares ta lampe, la lampe c’est la Parole. Donc médites-la. Acceptes-la, vis-la. N’oublies pas, Dieu a les yeux posés sur toi. Ne penses pas que Dieu ne te regarde pas. Il te regarde. Les esprits mauvais vont te faire croire que Dieu est tellement tout puissant, et que toi, tu es insignifiant donc tu ne mérites pas l’attention particulière ni le regard de Dieu. Mais Dieu te regarde, tu n’es pas insignifiant. Donc dès ce soir, arrêtes de te sous-estimer. Arrêtes de regarder les stars, les gens du monde, ils sont riches, ils ont les jets sets, les grosses voitures. C’est rien ! Tu es plus riche qu’eux. Tu es plus puissant qu’eux. Parce que ta mission sur la terre, ce n’est pas de leur ressembler. Ta mission, c’est d’éclairer le reste de tes frères et de tes sœurs qui sont dans les ténèbres. C’est ça ta mission. Tu es venu pour une mission. Tu as reçu un flambeau, ne le baisse pas. Lève-le. Ramène tes frères qui sont perdus comme il est dit en Jean10v16 (Bible SER): « J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie ; celles–là, il faut aussi que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. » Et là, vous allez rentrer à la maison car votre héritage est de l’autre côté. Votre trésor est de l’autre côté. Votre royaume n’est pas ici. Mais il est de l’autre côté. Ici, vous êtes de passage. Ce monde ne vous appartient pas, quoiqu’il est à vous. Parce que tout ce que Dieu a créé est à vous.

Zouloula100

https://www.youtube.com/user/zouloula100/videos

18:24 Écrit par Frère BODO O'Keutrozènomana dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.