topblog Ivoire blogs

13/06/2017

Comprendre sa vie de sainteté dans un environnement païen

L’humiliation !

Qu’est-ce que cela veut dire ? Ce sont des questions réponses. Uniquement pour l’avancement spirituel, pas de questions sur les rêves, les songes ou des questions par curiosité. Il ne faut que des questions pour votre avancement spirituel.

Question1 : La sœur Marianne, je voudrais savoir à quelle entité j’ai affaire ; parce que, au mois de janvier dans mon travail, et ce n’est pas la première fois, j’ai été confronté à une situation. Le responsable de l’entreprise où je travaille est venu s’arrêter à côté de moi. Tout à coup, j’ai senti comme un poids, comme si quelqu’un voulait arracher quelque chose au-dedans de moi. Alors, j’ai crié à Loba et j’ai été soulagée. Ce n’est pas la première fois, l’année dernière aussi, j’étais dans une formation et la même scène s’est reproduite. Mais cette fois-là, comme je ne connaissais pas Loba, je ne pouvais pas crier en ce nom, donc ça ne s’est pas bien passé. Je voudrais savoir à quel genre d’entité suis-je confrontée ?

Parfois, ce n’est pas forcément des entités. Ça peut être l’esprit humain de la personne qui est à côté de toi qui dégage de mauvaises ondes.

Question2 : Parce que cette personne-là, se déplace, elle ne marche pas avec ses pieds. Elle se déplace rapidement comme si c’est son âme qui passe avant, et après son corps avance. Ce n’était pas un rêve, mais en réalité. Cela m’arrive régulièrement, je reçois cela comme on voulait m’arracher quelque chose au-dedans de moi ; au niveau de mon cœur.

En réalité, personne ne se déplace comme ça. C’est pour cela il vaut mieux écrire les questions afin qu’on puisse mieux vous répondre. Mais des fois, la personne qui est à côté de toi, elle est comment ?

Question2bis : C’est quelqu’un qui me donne la chair de poule.

C’est ce que je dis, c’est souvent l’esprit humain de la personne. Parce que tout ne vient pas seulement des entités. Il y a aussi l’esprit humain, quand quelqu’un est dans l’épreuve, les tentations ou les problèmes, on a toujours tendance à dire, ce sont les démons ; pourtant

Jacques1v14 (Bible Osterval): « Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. »

Pour que le démon vienne à toi, il faut d’abord que cette tentative vienne de toi. En gros, tu l’appelles. Pour que Satan ou le mal vienne te tenter, il faut qu’il trouve d’abord quelque chose qui lui appartienne, en toi : Ou bien, il a entendu une phrase sur toi, et il veut te faire douter de cette phrase.

Mais si tu veux savoir quelle entité qui est là, la question ne doit se poser de cette façon. Quand tu es confrontée spirituellement aux entités, les portes se claquent et tu es tout seul dans la pièce. Cependant quand quelqu’un est à côté de toi, et que tu ressens la chair de poule, c’est parce que des fois, il a de mauvaises ondes en lui. Et quand cela arrive, que tu as la chair de poule, que les cheveux se dressent ; ce n’est pas forcément mauvais. Les prophètes, quand ils voyaient des anges, avaient également ce genre de réaction.

Question3 : Quelle est la différence entre rencontrer un mauvais esprit et un bon esprit ?

La différence vient de l’esprit de discernement, savoir ce qui vient de Dieu ou pas. C’est pour cela il faut poser des questions pour l’avancement spirituel.

Question4 : Sœur Suzanne. Comment faire pour connaître mon moi divin ? A quel moment je peux connaître mon moi divin ?

C’est en appliquant la Parole de Loba : En te soumettant à ses lois ; en obéissant à ses commandements ; en marchant dans la sanctification, dans la crainte de la personne du divin ; tu sauras que ton moi divin est déjà là. Ton moi divin se manifeste puisque c’est ce que veut dire, « marcher selon l’esprit ». Ton toi divin, c’est toujours toi ; mais sauf que c’est toi, côté spirituel. Et au moment où la chair n’a plus de pouvoir sur toi. Le désir de la chair, tu commences à trouver ça sale. En gros, tu marches de plus en plus dans la sanctification. En voulant de plus en plus plaire à Dieu, c’est ton moi divin qui apparais, c’est ton moi divin qui agis ainsi.

Question5 : J’ai cru que c’était une vision qui t’apparait ?

Non ! Là il faut oublier ça. C’est une autre dimension. Personne n’est encore dans cette dimension-là. Même les Apôtres n’ont pas atteint cette dimension.

Question6 : Comment lire la bible ?

Pour mieux lire la bible, il faut regarder les enseignements d’abord. Parce que Loba permet que dans les enseignements, il y ait plusieurs sujets concernant la vie courante et sur lesquels vous vous posez des questions, en fonction de plusieurs traductions de bibles. C’est par là que chacun pourra apprendre à lire la bible. Parce que quand tu vas lire une version de bible, une autre version dit le contraire de ce que tu viens de lire.

Question7 : Faut-il que je m’éloigne du péché avant de lire la bible ?

Même si tu ne lis pas la bible, fais en sorte d’écarter du péché. En gros, il faut regarder tous les enseignements ; parce que les enseignements parlent de tous les sujets. Toutes les questions que vous aurez envie de poser, j’ai déjà, par la grâce de Dieu, donné les enseignements sur ça, avec plusieurs versions des bibles.

Question8 : La véritable bible, en fait, ce sont les vidéos ?

Parce que si tu veux apprendre à lire la bible, dans la situation actuelle, tu ne pourras pas. Puisque tu vas lire une version, or il existe plus de 50 versions de bibles, chacune disant le contraire de l’autre ; en plus, pour le même sujet, dans la même phrase, alors que dans une version, il y a point ; dans l’autre, il y a virgule ; dans d’autres il y a un point d’interrogation, etc. Or, point d’interrogation, virgule et point sont trois choses distinctes ! Pour mieux comprendre l’Ecriture, il faut regarder les enseignements. Ce n’est pas de lire la bible, mais de comprendre l’Ecriture.

Il faut regarder les enseignements en fonction de ce que tu médites ou que tu ais envie de lire, tu regardes les enseignements, les titres. Tout ce que tu pourras avoir envie de savoir est déjà dans les enseignements.

Question9 : Dans la bible, il y a-t-il un passage, un verset qui quand tu es fatigué physiquement qui te permet vraiment de te revivifier, comme te redonner de l’énergie ? Quelque chose de vraiment spécifique, je veux dire ?

Vas dans proverbes3v5-8 (Bible Osterval): « 5  Confie–toi en l’Éternel de tout ton cœur, et ne t’appuie point sur ta prudence. 6  Considère–le dans toutes tes voies, et il dirigera tes sentiers. 7  Ne sois point sage à tes propres yeux ; crains l’Éternel, et détourne–toi du mal. 8  Ce sera la santé pour tes muscles et un rafraîchissement pour tes os. »

Bible PDV : « 5  Ne t’appuie pas sur ton intelligence, mais de tout ton cœur, mets ta confiance dans le SEIGNEUR. 6  Reconnais–le dans tout ce que tu fais, et lui, il guidera tes pas. 7  Ne pense pas que tu es un sage, mais respecte le SEIGNEUR et éloigne–toi du mal. 8  Cela guérira ton corps et te donnera des forces. »

En gros, tu appliques la Parole, la loi du divin, et tu seras constamment en bonne santé et moins fatigué.

En fait, la solution, dans toutes vos questions que vous pourrez poser maintenant, c’est l’obéissance et la confiance à la Parole du divin.

Question10 : Comment faire pour que la confiance en Dieu soit de plus en plus forte ?

Pour faire confiance en Dieu, il faut croire en sa Parole. Il faut croire que la Parole que tu écoutes, c’est sa Parole ; et mettre en pratique ce que la Parole te dira de faire.

Question11 : Comme quoi par exemple ?

C’est écrit ! Tu ne dois pas voler, tu ne dois pas mentir, tu ne dois pas tuer, tu dois aimer ton Dieu, etc. C’est cela, appliquer la loi de Dieu. De toutes les façons, la loi de Dieu est inscrite dans le cœur de tout un chacun. Le mal que chacun fait, il sait qu’il est en train de faire du mal !

Question12 : La loi de Dieu est inscrite dans le cœur de l’homme. Comment accéder à 100 pour 100 à cette loi ?

C’est ce que je viens de dire ! Le mal que tu fais, tu sais que tu fais le mal. Or, on te dit que Dieu veut que l’homme fasse du bien pour vivre. Dis-toi que mentir, c’est faire le mal parce que la Parole de Dieu est la vérité. Voler, c’est faire le mal ; parce que tu n’aimerais pas qu’on te vole.

En gros, pour mieux comprendre, pour savoir comment obéir à la loi de Dieu, aimes d’abord Loba, le seul vrai Dieu ; et aimes ton prochain comme toi-même. Cela veut dire quoi ? Aimer son prochain comme soi-même, c’est, ne pas faire aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse. Si, peut-être, tu vas insulter les gens, acceptes aussi que d’autres personnes viennent t’insulter ! Mais si tu n’aimes pas qu’on t’insulte, ne vas pas insulter les autres. C’est cela, aimes ton prochain comme toi-même. Tu t’aimes, toi ; tu ne veux pas que quelqu’un te méprise, ne vas pas mépriser les autres. C’est ce que Christ dit, d’aimer le prochain comme soi-même !

Et comprendre la loi de Dieu, tu vas dans

Galates5v22-23 (Bible TOB): «  22  Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, 23  douceur, maîtrise de soi ; contre de telles choses, il n’y a pas de loi. »

Et tu vois ce que les fruits de l’Esprit produisent. Médites sur ça. Et c’est là tu vas savoir comment obéir à la loi de Dieu.

Question13 : Je m’appelle Daniel Gballou.

Hebreux12v14 (Bible PDV) dit, « Cherchez à vivre en paix avec tout le monde et à mener une vie qui plaît à Dieu. Sans cela, personne ne verra le Seigneur ».

Comment vivre en paix avec tout le monde ?

C’est pour cela quand tu lis un passage, il faut vérifier ce que les autres versions des bibles disent. Parce que, quand on dit, « rechercher la paix avec tous » cela voudra aussi dire qu’il faut rechercher la paix avec les démons ! C’est pour cela il faut lire plusieurs versions pour voir ce que d’autres versions disent par rapport à ça. Quand on dit, « recherchez la paix avec tous », cela ne pas dire que tu vas aller dans chaque ville, dans chaque pays ou dans chaque quartier pour faire la paix avec les gens ! En gros, cela veut, ne vas pas provoquer les gens, sois calme, sois dans ton coin. Ne vas pas chercher querelle aux gens, à tout le monde. Donc n’entre pas dans les conflits. C’est ce que la Parole veut dire.

C’est pour cela, quand vous allez lire proverbes, vous allez vraiment comprendre. Le Christ lui-même le dit, sinon la Parole se contredirait ! Quand Christ dit, en Jean14v27 (Bible Osterval): « Je vous laisse la paix ; je vous donne ma paix ; je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne craigne point. »

Or, on te dit de rechercher la paix avec tous. Si tu vas chercher la paix avec les païens, alors qu’on sait que la paix des païens ne vient pas de Dieu. Christ le dit, « Je ne vous la donne pas comme le monde la donne ». C’est pour cela que quand vous lisez un passage, il faut faire attention. Il faut vérifier d’autres versions de bibles.

Question15 : Mais en Matthieu5v44, le Christ dit (Bible Osterval): « Mais moi je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent ; faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous outragent et qui vous persécutent ; »

Certes, le Christ l’a dit ; mais est-ce pour votre avancement spirituel ?

Question16 : Oui ; parce que quand on est dans un environnement, les gens ne comprennent pas votre position par rapport à votre spiritualité. Ils vous font palabres et si vous voulez garder le silence, quand vous ne répondez pas ; ils vous traitent de méprisant, c’est-à-dire qu’ils considèrent que vous les méprisez. Ainsi de suite. Alors on ne sait pas quelle position avoir par rapport à ça ?

Poses-toi juste la question, Christ dit, « aimer ceux qui vous haïssent ». Est-ce que Christ aime le diable ?

Non, pas du tout ! C’est pour ça qu’il faut faire attention quand vous lisez.

Question17 : MDR ! Mais frère, le diable n’est pas une personne, sur le plan physique.

Le diable, c’est une personne. Une personne, ce n’est pas seulement un humain. Une personne, c’est un être ! Et les anges sont des personnes. C’est pour cela qu’il faut vraiment faire attention sur les propos de Christ.

Le même Christ dit quoi ? Pardonnez. Ne rendez pas le mal pour le mal. Même sur le bois, il a dit, Luc23v34 : « Mais Christ disait : Père, pardonne–leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Puis se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort. »

Quand il dit, pardonne-leur, pourquoi viendra-t-il encore juger les morts et les vivants ?

En gros, quand on dit, « aimer ceux qui vous haïssent », cela veut tout simplement dire, allez devant Dieu et demandez à Dieu de leur ouvrir l’intelligence pour comprendre ; pour qu’ils sortent de cet état de colère ; de cet état de mort.

C’est donc beaucoup plus profond.

Oui, c’est ce que Christ a manifesté. Les gens qui l’ont tué, le haïssaient ! Mais comment il les a aimés ? En disant, « Père pardonne-leur ».

C’est immense !

Oui, les propos de Christ doivent être analysés avec soin. Le même Christ dit, « Celui qui mange ma chair et boit mon sang » (Jean6v54). Les disciples ont mal compris et se sont retirés du groupe en Jean6v66.

C’est le même Christ qui dit, Matthieu5v38-39 (Bible Osterval) : « 38  Vous avez entendu qu’il a été dit : Œil pour œil, et dent pour dent. 39  Mais moi je vous dis de ne pas résister au méchant ; mais si quelqu’un te frappe à la joue droite, présente–lui aussi l’autre. »

C’est plus qu’une simple parabole. C’est un enseignement ; mais sauf que le même Christ, quand vous lisez, il est bien dit que quand il a répondu au Sacrificateur, on l’a frappé.

Et Qu’est-ce que Christ a dit ? A celui qui l’a frappé, qu’est-ce que Christ a dit ? Jean18v23 : « Le premier né lui répondit : Si j’ai mal parlé, prouve ce qu’il y a de mal ; et si j’ai bien parlé, pourquoi me frappes–tu ? »

Il aurait pu montrer le visage pour dire « frappe encore ! » C’est pour cela il faut faire attention avec les propos de Christ.

Question18 : Pourquoi le Christ a-t-il dit, « tendez l’autre joue » ?

C’est ce que je viens d’expliquer.

Question19 : Il m’arrive, parfois, quand je me retrouve dans ma chambre pour prier, faire une prière consciente qui m’amène même à pleurer. Mais, à un instant, j’entends une voix me dire « tu mens ». « Ce n’est pas vrai ». Mais après, ça me déconcentre un peu. J’ai l’impression que cette voix me dit, « regarde, Dieu est en train de te regarder et tu es en train de mentir ». Cela se passe comme si je n’étais pas sérieuse dans ma prière ; alors que je suis vraiment sérieuse. Je voudrais savoir qu’est-ce qui fait ça ?

Des fois, ça peut être la propre conscience de la chair. C’est-à-dire, tant que tu n’as pas atteint la perfection réelle, la fusion des trois êtres, pendant la prière, le cheminement vers Dieu, il y aura toujours une partie de la nature humaine qui voudra te pousser à faire le contraire de ce que tu es en train de vouloir faire. C’est ce qu’on appelle le doute. Il y aura toujours le contraire, tant que tu n’as pas accepté à cent pour cent Dieu, lui-même ; que Dieu est réellement là. Que sa Parole que tu écoutes, c’est vraiment sa Parole. Tant qu’un petit doute est encore là, c’est normal que tu puisses entendre cette voix. Ça peut revenir. La même chose est arrivée au Premier né ; quand la voix a dit,

Matthieu3v17 : « Et voici qu’une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui–ci est mon Fils bien–aimé, en qui j’ai mis toute mon affection. »

Or le Jadis dit plus tard,

Matthieu4v3 : « Le tentateur s’approcha et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »

En gros cela veut dire, « est-ce que c’est toi ce fils ? Tu es sûr que c’est toi ? » Donc Christ aussi, entendait la voix du diable qui lui disait cela. Il veut le faire douter. Ça peut être des attaques ou une partie de toi qui n’est pas assez libérée ; une sorte de conscience qui te juge. Elle veut que tu règles d’abord ça. Parce qu’il est dit, 1Corinthiens2v15 (Bible SER): « L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui–même jugé par personne. »

Question20 : C’est tout à fait juste, parce que quelquefois, quand j’ai les yeux fermés pendant la prière, j’ai l’impression qu’on veut m’arrêter de prier.

Voilà ; et ce n’est pas bon.

Question21 : Ou que je sois, je suis entouré d’esprits occultes. Après un moment, je me dis, « il y a des entités spirituelles qui sont là, il faut prendre courage ». Et tout ça se passe la nuit. Alors, je me mets à prier un peu plus fort, à écouter beaucoup la parole, à essayer d’être un peu plus forte pour que ça passe. Un moment ça passe, un moment ça peut durer, un autre jour ça revient. Un moment, c’est comme si je n’avais plus peur, mais un soir encore, ça revient.

Tu as l’impression quand tu fermes les yeux, c’est comme s’ils vont entrer dans toi.

Question22 : En fait, c’est comme si on veut m’arrêter tout de suite. Quand je suis couché et je mets, mon bras derrière ma tête, c’est comme si on veut me saisir la main.

Oui, parce que ça vient de tes pensées aussi. Il faut beaucoup refléter cette lumière.

Question23 : Comme peut-on faire pour oublier des personnes du passé ?

Pour oublier les personnes du passé, ne leur donne plus de l’importance dans ta conscience. Parce qu’il faut que tu ailles de plus en plus de l’avant. Mais tout dépend maintenant pourquoi tu veux oublier les gens du passé ? Qu’est-ce qu’ils t’ont fait pour vouloir les oublier ?

Question24 : Ils ne marchent pas dans la Parole et du coup, il faut que je les oublie.

Mais on n’oublie pas les gens comme ça ! Qu’est-ce qu’ils t’ont réellement fait de grave ?

Question25 : J’ai grandi avec ces personnes et je me suis fait violence de ne plus les fréquenter en fait. Et quand je reçois cette personne, elle m’en veut de mon comportement envers elle. Mais en fait, c’est un choix pour mon chemin de sanctification.

Bon, dis-toi maintenant, pour facilement oublier des personnes qui n’acceptent pas ta foi, ou qui rigolent de ta foi, ou qui ne sont pas capables de respecter ta foi ou ta façon de voir, ou ta marche, dans la sanctification, dis-toi que ces personnes sont sous l’influence des esprits occultes pour t’empêcher d’atteindre le chemin de la sanctification. Donc à cause de cela, tu dois les ignorer et les oublier.

Question26 : J’essaie.

N’essaye pas. Tu peux penser à quelqu’un ; mais si tu effaces ces coordonnées, même si tu penses à lui, tu ne peux plus entrer en contact avec la personne. Oui ! Si tu veux vraiment oublier quelqu’un, tu l’oublies. Les seuls moments où tu vas penser, seront seulement dans la pensée ; mais, tu effaces tous ses numéros de téléphone, sur Facebook tu le bloques ; sur Skype, tu enlèves tout ; si tu as ses anciennes photos, tu les déchires ; et tu ne verras plus la personne.

Si la personne n’est pas bien pour toi dans ton chemin de sanctification, tu bloques tout. La Parole dit, mon peuple sortez du milieu d’eux. Le salut est personnel, il faut l’accepter. Faites-vous violence, le salut est personnel. Si tu sais que, en allant voir la personne, elle va encore te remettre dans le passé, vouloir pécher contre ton Dieu, il faut être radical.

Question27 : Cela est-il seulement valable avec quelqu’un du monde ou bien cela peut-il s’appliquer aussi avec quelqu’un qui est dans la Parole ?

Celui qui est dans la Parole et toi tu es dans la Parole, c’est qu’il n’est plus dans la Parole ! C’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas.

Question28 : Je veux savoir si vous êtes dans la Parole et peut-être prendre des distances ?

Pourquoi prendre des distances si vous êtes dans la Parole ? Puisqu’il est dit, « Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres » (Genèse1v3). Il ne va pas séparer la lumière et la lumière ! Maintenant si tu sais que quelqu’un qui est dans la Parole, on va dire avec toi, et tu as l’impression que cette personne n’avance pas trop, elle t’empêche d’avancer ou te fait perdre ton temps au point où tu tournes en rond ; alors tu avertis la personne avec sagesse, avec douceur et tu t’éloignes d’elle. Parce que le salut est personnel.

Question29 : Quand je m’enferme dans ma chambre pour prier le jour, j’ouvre la fenêtre. J’aimerais savoir si c’est bien. Parce que je m’enferme, je me dis je ne suis pas à l’aise ; alors j’ouvre la fenêtre.

Oui, le Prophète Daniel a fait ça. Tu peux également prier en tout lieu.

Question30 : Je me dis que ça remplace le fait que je ne suis pas dans la nature. Donc quand j’ouvre la fenêtre je me dis que je suis proche de la nature.

Il n’y a pas de souci à prier en ouvrant la fenêtre.

Daniel6v10 (Bible Osterval): « Et quand Daniel eut appris que le décret était écrit, il entra dans sa maison, et, les fenêtres de sa chambre étant ouvertes du côté de Jérusalem, il se mettait trois fois le jour à genoux, et il priait et il célébrait son Dieu comme auparavant. »

Question31 : Quand je connais mon moi divin, je fais quoi après pour ouvrir une autre porte ? Dois-je continuer avec la Parole ou je dois plus m’intéresser à une autre voie.

Tant que tu n’as pas encore atteint le chemin de la sanctification totale, il ne faut pas chercher, que ce soit pour tout le monde, à vouloir ouvrir des portes que vous ne pourrez jamais ouvrir. Parce que si vous n’avez pas bâti sur du roc, vous verrez que vous n’allez jamais monter un grand tour.

Connaître son moi divin, c’est de connaître la Parole de Dieu. C’est d’appliquer la Parole de Dieu ; alors tu connaitras ton moi divin. Ton moi divin, c’est uniquement ton esprit. Tu ne le verras pas comme ça, il ne viendra pas te parler. Ton esprit, il est en toi. C’est toujours toi, sauf que c’est le côté spirituel. Il ne s’agit pas de connaître son moi divin ; mais il s’agit d’être son moi divin. Etre son moi divin, c’est marcher selon la Parole de Dieu. C’est en cela qu’on dit, « Marchez selon l’esprit » (Galates5v16). Parce que plus tu vas marcher dans la sanctification, plus tu vas connaître le divin, c’est en ce moment que tu deviens toi-même. C’est-à-dire, tu deviens celui-là même qui doit marcher selon le Père. Ne cherchez pas à voir votre esprit, non ! Ton esprit, c’est toujours toi. C’est toi spirituel qui dois marcher à cent pour cent avec la Parole afin de convertir ton âme et ton corps.

Question32 : Daniel Gballou, j’ai une autre question. Par rapport à la sanctification, souvent je suis enfermé dans la chambre où je lis la Parole. Mais moi je suis ici en Côte d’Ivoire et avec une abondance végétation. Donc quand j’arrive au village, je voudrais bien me retirer dans la forêt ; mais j’ai peur.

Tu as peur de quoi ?

Question32b : Je ne sais pas. Comme c’est dans la forêt, il y a des serpents, il y a des esprits, et je ne sais pas si quelqu’un peut surgir par derrière moi pour me faire du mal surtout au village, je suis quand même un responsable d’un autre niveau. Des ennemies peuvent me trouver en brousse et me faire du mal. Pour tout ça, je ne suis pas encore arrivé à aller en forêt alors qu’elle est non loin de moi. Alors je ne sais pas qu’est-ce qui fait ça ?

Genèse1v11 (Bible Osterval): « Puis Dieu dit : Que la terre pousse de la végétation, des herbes portant semence, des arbres fruitiers portant du fruit selon leur espèce, qui aient leur semence en eux–mêmes sur la terre ; et cela fut ainsi. »

Ça se passait où ? Etait-ce en brousse ou pas ? On te dit que dans la brousse il y a la semence. La semence est dans faune et dans la flore.

Luc8v11 (Bible du Semeur): « Voici donc le sens de cette parabole : La semence, c’est la Parole de Dieu. »

Dans Ge1v11, on te dit qu’il y a la semence dans la faune et la flore ; donc dans la brousse. Maintenant on te dit que cette semence est la Parole de Dieu. Mais si la Parole de Dieu est dans la forêt, la brousse, la nuit, pourquoi tu as peur d’y aller ?

Question32c : Parce que de nature je suis peureux. Dans la forêt, il fait noir, c’est silencieux.

Si la forêt est noire, c’est que tu as peur du noir ? As-tu peur du noir ? Tu as donc peur du noir. (La communication est coupée)

Question33 : Quand je parle de cette Parole à d’autres personnes ; quel impact spirituel cela pourrait avoir sur ma personne ?

Les esprits te combattront toujours ! C’est ce qui arrive à tous ceux qui apportent la Parole. C’est pour cela, au moment où tu apportes la Parole, il faut être sûr que toi-même tu es propre. Sinon, la Parole va se retourner contre toi et va te frapper.

Question34 : Je voulais savoir : Parfois quand je suis abordé par des gens qui me demandent de l’argent ; par exemple, les mendiants à la gare, je ne me suis jamais résolu à donner ou à ne pas donner. Je me dis, ce sont des escrocs ou ce ne sont pas vraiment des nécessiteux ; mais en même temps je me souviens de la Parole qui dit de ne pas refuser à ceux qui en demandent. Mais en même temps, je me souviens de la Parole qui dit, quand on te demande de faire un mile il faut en faire, deux. Malgré cela j’hésite beaucoup. Parce que, si je donne ou si je ne donne pas, je me sens toujours un peu mal.

La même Parole dit aussi, Proverbes26v5 : « Répond à l’insensé selon sa folie ; pour qu’il ne soit pas sage à ses propres yeux ».

Et Paul dit, que celui qui ne travaille pas, ne mange pas non plus. C’est pour cela, il faut faire tout avec sagesse. Si tu sais que quelqu’un est mendiant, et il a une carte, une petite feuille où c’est écrit, « j’ai cinq enfants » ou « je suis sans papier », etc., ça déjà, c’est faux. Parce que quand tu lis bien, il y a des ponctuations, il n’y a pas de fautes, en plus cela a été imprimé ; c’est que c’est une organisation. Tu n’as pas à participer à ça. Donc ne te sens pas coupable. Puisque, regarde bien les chaussures qu’ils ont portées. La plupart de ces gens, ne te parlent même pas ! Ils viennent et déposent tout juste le papier. C’est du buzness, tu n’as pas à donner et ne te sens pas coupable, si tu ne donnes pas. Paul le dit,

« celui qui ne travaille pas, ne mange pas non plus » (2Thessaloniciens3v10).

Mais il y en a qui ne peuvent pas travailler. Là c’est une autre chose. Quand tu vois un vrai mendiant sur la route, tu sais qu’il est mendiant. Il y a bien des gens qui sont originaires du pays, quand tu les vois, ils sentent déjà l’alcool ; en fait, le clochard tu le vois, si tu as pitié de lui, tu vas lui acheter du pain. Parce que si tu lui donnes de l’argent, il va aller boire son whisky et se saouler ! Et là, tu ne fais que l’enfoncer encore.

Question35 : Dans ces conditions, qu’est-ce qu’il faut faire si on se retrouve devant une telle situation, pour aider quelqu’un ?

Ce qui est sûr, ne le prends pas pour l’amener chez toi. Puisque, tu ne sais pas quel est l’esprit qui est avec lui. Quand tu te réfères à la parabole du bon Samaritain :

Luc10v33 (Bible Osterval): « 29  Mais cet homme voulant paraître juste, dit au Premier né : Et qui est mon prochain ? 30  Et le Premier né, reprenant la parole, dit : Un homme descendit de Jérusalem à Jérico, et tomba entre les mains des brigands, qui le dépouillèrent ; et après l’avoir blessé de plusieurs coups, ils s’en allèrent, le laissant à demi mort. 31  Or, il se rencontra qu’un sacrificateur descendait par ce chemin–là, et ayant vu cet homme, il passa outre. 32  Un lévite étant aussi venu dans le même endroit, et le voyant, passa outre.33  Mais un Samaritain, passant son chemin, vint vers cet homme, et le voyant, il fut touché de compassion. 34  Et s’approchant, il banda ses plaies, et il y versa de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa monture, et le mena à une hôtellerie, et prit soin de lui. 35  Le lendemain, en partant, il tira deux deniers d’argent, et les donna à l’hôte, et lui dit : Aie soin de lui, et tout ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. »

Donc vous voyez la parabole. Un clochard, en route, en hiver, vous le voyez. Eux des fois ils boivent du whisky pour pouvoir oublier leurs soucis. Mais quand, quelqu’un a froid, la moindre des choses, ce n’est pas de lui donner à boire du whisky ! C’est de lui donner de la couverture.

Est-ce que ce Samaritain a pris cet homme pour l’amener chez lui ? Non ! C’est pour cela il vous faut vraiment l’esprit de discernement. Pensez-vous qu’un clochard peut entrer dans le ciel ? Peut-il entrer dans le Paradis sans toutefois être purifié au paravent ? Et accepter la Parole ? On vous dit, « sans la sanctification, personne ne verra le Seigneur » quel que soit ta condition :

2Corinthiens6v14-7v1 : « 14  Ne vous associez pas avec les incroyants, ne faites pas cause commune avec eux : ne vous mettez pas sous un même joug avec des incrédules. En effet, comment concilier la justice et l’injustice ? Qu’y a–t–il de commun entre la lumière et les ténèbres ? 15  Le Christ peut–il s’accorder avec le diable ? Quelle association le croyant peut–il avoir avec l’incroyant ? 16  Le temple de Dieu peut–il contracter alliance avec les idoles ? Or, nous sommes le temple du Dieu vivant. Dieu lui–même l’a dit : « J’habiterai et je vivrai au milieu d’eux. Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple ». 17  C’est pourquoi : « Quittez leur milieu ! Séparez–vous d’eux et tenez–vous à l’écart,  »dit le Seigneur. « N’ayez pas de contact avec ce qui est impur, alors je vous accueillerai. 18  Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles », dit le Seigneur, le Tout–Puissant. » 1  Ces promesses, mes bien–aimés, sont pour nous. Gardons–nous donc purs de tout ce qui pourrait corrompre le corps ou l’esprit, et travaillons à notre perfectionnement dans une vie sainte en révérant Dieu. »

Cela veut dire que pour que quelqu’un entre chez vous, il doit aussi être saint ; si toutefois vous marchez déjà dans la sanctification.

Question36 : Un membre de ma famille, mon frère, ma sœur vient me rendre visite. Il n’est pas encore dans la Parole. Je ne dois pas le laisser entrer ?

Pour les membres de famille selon la chair, vous êtes déjà liés physiquement par la chair. Mais j’ai pris le cas d’un étranger. Or quelqu’un de ta famille biologique n’est pas déjà un étranger, pour toi physiquement. Mais spirituellement, il peut être un étranger. Tant que vous avez encore ce lien, Dieu ne méprise pas ce lien. Christ, lui-même avait des frères ! Au début, ses frères ne croyaient pas en lui. Cela peut-il dire qu’il les considérait comme des ennemis ? Non. Parce qu’il y avait ce lien, néanmoins.

Prenons l’exemple de l’enfant prodigue (Luc15v11-24). L’enfant prodigue sort, et dépense sa fortune, la fortune du Père et son héritage. Et là-bas, il n’a plus rien. Il devient sale, les vêtements sales, il devient comme un porc. En gros, il est devenu comme un clochard. Mais, néanmoins, il revient dans le palais et on le laisse rentrer dans le palais. Le Père l’embrasse même ! Son papa l’accueil malgré qu’il soit devenu un clochard. Il l’a accueilli parce qu’il y a un lien qui les relie encore. Tandis que, si on prenait un simple clochard qui n’a pas de lien avec le papa, les gardes n’allaient pas le laisser entrer ou le papa n’allait pas l’embrasser. Donc il existe toujours ce lien de sang. Parce que ton frère peut-être de même sang ou même père qui ne croit pas et qui est toujours en JC, bref, qui ne marche pas selon ta foi ; il ne t’écoute pas ; non pas qu’il a dit que ça ne l’intéresse pas, mais il voit autrement. Néanmoins, tu connais cette personne-là. Tu sais comment cette personne réagit. Tu sais que cette personne n’est pas dans les mystiques ou ce genre de choses. Alors tu peux l’accueillir. Tandis que l’étranger qui vient chez toi, tu ne le connais même pas ; ni du passé, ni du présent. Le lien, la Parole le dit,

1Timothée5v8 (Bible PVV): « Si quelqu’un néglige les siens, en particulier les membres de sa famille et les personnes qui vivent sous son toit, il renie sa foi, il est pire qu’un incroyant. »

ou encore, Ephésiens5v29 (Bible Osterval): « Car personne n’a jamais haï sa propre chair, mais il la nourrit et l’entretient, comme le Seigneur le fait à l’égard de l’Église ; »

La famille, on ne l’oublie pas comme ça ! Même si spirituellement vous n’êtes pas ensemble, il y a quand même, un lien qui vous relie.

Prenons l’exemple de la coupe du monde de football (bien que je n’aime pas le foot donc je ne regarde pas) ; tu sais que ton pays est en train de jouer et tu sais qu’il va aller en finale, tu es obligé de supporter ton pays. Parce qu’il y a un lien. Ce lien existe réellement.

Autre exemple, si tu parles lingala, et tu vas dans un pays où on parle chinois ou russe, et tu entends quelqu’un en train de parler de parler lingala derrière, la première des choses, c’est que tu vas être intéressé. Même si tu n’as jamais vu la personne, tu vas te sentir comme si tu connaissais la personne. Parce qu’il y a un lien, c’est-à-dire, la chose que tu as, l’autre, aussi, a ça. Ce lien concerne, la patrie, la même langue.

Maintenant, Christ a donné la différence entre l’homme spirituel et l’homme animal quand on lui a dit,

Matthieu12v46-50 (Bible PDV): « 46  Le Premier né est en train de parler aux foules, quand sa mère et ses frères arrivent. Ils sont dehors et ils cherchent à lui parler. 47  Quelqu’un dit au Premier né : « Regarde ! Ta mère et tes frères sont là, dehors. Ils cherchent à te parler. » 48  Le Premier né lui répond : « Qui est ma mère ? Qui sont mes frères ? » 49  Et il montre de la main ses disciples en disant : « Voici ma mère et mes frères. 50  Oui, si quelqu’un fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, cette personne est mon frère, ma sœur, ma mère. » »

Quand Christ parlait ainsi, c’est en tant que homme spirituel. Cela ne veut pas dire que Eyumé, sa mère n’était pas sa mère physique ! Puisque Eyumé était soumise à la Parole de Dieu. C’est plus tard que ses frères ont cru ; mais sa maman croyait depuis. Sa maman a toujours cru. Christ parlait ainsi pour dissocier le côté physique et spirituel. Physiquement, vous êtes liés parce qu’il y a toujours ce lien. Mais spirituellement, vous n’êtes pas liés.

Question37 : Une situation pareille signifierait que tu as nié la famille. Il y a risque d’aller se plaindre en famille.

Christ dit, Matthieu10v34 (Bible SER): « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. »

Mais en même temps le Christ qui dit qu’il n’est pas venu apporter la paix, dit,

Jean14v27 (Bible PVV): « (Je pars, mais) je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. Ce cadeau n’a rien de commun avec ce que le monde peut donner, avec sa paix à lui. C’est pourquoi, cessez d’être inquiets et de vous laisser troubler. Bannissez toute crainte de vos cœurs. »

Est-ce à dire que Christ se contredit ?

Non. Vous devez savoir une chose, quand il dit qu’il apporte l’épée, « entre le fils et père », « entre la mère et la fille », c’est à un moment où il y a déjà combat, c’est-à-dire que tu as déjà accepté la Parole, tu as fait tes preuves avec le Père, et que l’autre ne veux pas. Alors la Parole tranche, elle divise. C’est elle qui va séparer. La preuve, dans Genèse19, Lot dans la ville de Sodome et Gomorrhe ;

Genèse19v17-26 (Bible SER): « 17  Après les avoir fait sortir dans les environs, l’un d’eux dit : Échappe–toi, pour ta vie ; ne regarde pas derrière toi et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; échappe–toi vers la montagne, de peur que tu ne succombes. 18  Loth leur dit : Oh ! Non, je t’en prie Seigneur ! 19  Je t’en prie : ton serviteur a obtenu ta faveur et tu as montré la grandeur de ta bienveillance à mon égard, en me conservant la vie ; mais moi je ne puis m’échapper vers la montagne, sans que le malheur s’attache à moi : je mourrai ! 20  Je t’en prie, voici cette ville assez proche pour que je m’y réfugie, et elle est petite. Oh ! que je puisse m’échapper jusque-là… n’est–elle pas petite ?… et que je reste en vie ! 21  Alors il lui dit : Voici : par considération pour toi en cette circonstance, je ne bouleverserai pas la ville dont tu parles. 22  Vite, échappe–toi jusque-là, car je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé. C’est pour cela que l’on a donné à cette ville le nom de Tsoar. 23  Le soleil se levait sur la terre lorsque Loth entra dans Tsoar. 24  Alors l’Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu venant de l’Éternel. 25  Il bouleversa ces villes, toute la plaine, tous les habitants des villes et les plantes du sol. 26  La femme de Loth regarda en arrière et devint une statue de sel. »

La femme de Lot était déjà attachée aux habitudes des gens de ces villes, de la grande cité. Mais Lot qui craignait Loba, il est dit,

2Pierre2v7-8 (Bible PVV): « 7  Mais il a délivré Lot, cet homme de bien, écœuré par les pratiques immorales de ces hommes pervers. 8-  Ce juste vivait au milieu d’eux, certes, mais son âme intègre était torturée à longueur de journée par les agissements criminels qu’il lui fallait voir et entendre quotidiennement. »

Alors, la Parole est venue divisée et séparer ce qui est de Loba de ce qui ne l’est pas. C’est pour cela les deux anges sont arrivés le soir en Genèse19 pour trancher, pour séparer. En gros, c’est comme si on séparait la famille ; puisqu’ils se connaissaient. La preuve les habitants de Sodome et Gomorrhe l’avaient adopté comme un des leurs. C’est pour cela, ils disaient,

Genèse19v9 (Bible u Semeur): « Ote–toi de là ! lui crièrent–ils. Puis ils ajoutèrent : Voyez–moi cet individu, il est venu ici comme étranger et maintenant, il veut jouer au juge ! Eh bien, nous t’en ferons voir plus qu’à eux. Puis ils poussèrent violemment Loth de côté et s’approchèrent de la porte pour l’enfoncer. »

Ils l’ont accueilli et on l’a laissé tranquille ; on ne l’a jamais touché alors que ces gens étaient déjà pervers.

Mais la Parole a tranché c’est pour cela la femme de Lot s’est retournée en arrière pour regarder parce qu’elle avait déjà un lien avec ces habitants. C’est en cela qu’on dit, « il n’y aura plus la paix » parce que les autres ont choisi les ténèbres alors que vous avez choisi la lumière. On te dit,

Genèse1v3 (Bible Osterval): « Et Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. »

C’est pour cela que la spiritualité est vraiment profonde. Il y a la nourriture solide et le lait. Et il y a plusieurs sortes de lait : le lait coagulé, le lait normal pasteurisé, le lait froid, le lait chaud. Le chemin de la spiritualité dans lequel vous êtes, en ce moment, est une nourriture solide. Le chemin est mystérieux, il est profond. C’est en cela qu’on dit,

 Jean8v32 : « Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira ».

Paul l’a fait. Il s’est séparé de Barnabé. Le Jadis a été séparé de l’autre côté où on l’a expulsé. Regardez dans Nombres12 quand Myriam et Aaron ont murmuré contre la femme que Bùsi avait pris,

Nombres12v1-14 : « 1  Moïse a pris pour femme une Kouchite. Alors Miriam et Aaron le critiquent à cause de ce mariage. 2  Ils lui disent : « Est–ce que le SEIGNEUR a parlé à Moïse seulement ? Il nous a parlé, à nous aussi. » Le SEIGNEUR entend ce qu’ils disent. 3  Moïse est un homme très humble, plus humble que tous les autres habitants de la terre. 4  Tout à coup, le SEIGNEUR dit à Moïse, à Aaron et à Miriam : « Venez tous les trois à la tente de la rencontre ! » Ils y vont tous les trois. 5  Le SEIGNEUR descend dans une colonne de fumée et il s’arrête à l’entrée de la tente. Il appelle Aaron et Miriam, et tous les deux s’avancent. 6  Le SEIGNEUR leur dit : « Écoutez bien ce que je vais vous dire ! Quand il y a un prophète parmi vous, moi, le SEIGNEUR, je me fais connaître à lui en visions et je lui parle en rêves. 7  Avec mon serviteur Moïse, c’est différent. Lui, il s’occupe fidèlement de tout mon peuple. 8  Je lui parle directement, et non de façon cachée. Je me montre à lui et il voit quelque chose de moi, le SEIGNEUR. Alors, comment osez–vous critiquer mon serviteur Moïse ? » 9  Le SEIGNEUR est très en colère contre eux et il part. 10 ¶  Quand le nuage de fumée quitte la tente, Miriam est couverte de taches très blanches. Ce sont des taches de lèpre. Aaron la regarde : elle est lépreuse ! 11  Il dit à Moïse : « Nous sommes coupables ! Nous avons complètement manqué de sagesse. Mais, je t’en supplie, ne nous punis pas à cause de ce péché ! 12  Quand un enfant meurt dans le ventre de sa mère, il n’a pas toujours tous ses membres. Il ne faut pas que Miriam perde ses membres comme cet enfant–là. » 13  Alors Moïse prie le SEIGNEUR avec force en disant : « Je t’en prie, ô Dieu, guéris–la ! » 14  Le SEIGNEUR lui répond : « Si son père crache sur son visage pour la maudire, est–ce qu’elle ne sera pas couverte de honte pendant sept jours ? Eh bien, il faut la chasser du camp pour sept jours ! Ensuite seulement, elle aura le droit de revenir. » 15  On chasse donc Miriam du camp pour une semaine. Les Israélites ne partent pas avant son retour. »

Qu’est-ce qui s’est passé ?

On a bien châtié Myriam, on l’a bien sortie du camp ! Il y a donc eu séparation, alors que c’était des frères, de même père et même mère. En plus, ils étaient encore du même bord spirituel. Mais parce que, en ce moment, par sa désobéissance, Myriam a brisé les deux liens. En murmurant contre un dieu, elle a brisé le lien ; et on l’a frappée de lèpre et on l’a fait sortir du camp. Donc la Parole a tranché.

Question38 : Chez beaucoup d’africains, on a besoin de la bénédiction des parents quand on veut se marier. De même, on dit souvent que quand la mère ou le père maudit l’enfant, ça se réalise. L’enfant deviendra moins que rien. Alors doit-on tenir compte de cela quand on veut se marier ou quoique ce soit ? Ou cela ne compte plus quand on marche dans la Parole.

Quand tu marches dans la Parole, tes parents physiques, quand ils te maudissent, la malédiction n’a pas d’effet.

Nombre23v23 (Bible SER): « L’occultisme ne peut rien contre Jacob, Ni la divination contre Israël ; Au temps marqué, il sera dit à Jacob et à Israël Quelle est l’action de Dieu. »

Et maintenant si tu marches dans la Parole avec le Dieu véritable, et que Dieu permet que tu puisses avoir quelqu’un qui marche aussi dans la Parole, si tes parents ou ses parents ne sont pas d’accord, c’est leur problème. La seule bénédiction qui compte, dans le cas d’espèce, c’est celle de Dieu.

Juges14v1 (Bible Osterval): « 1  Or, Samson descendit à Thimna, et y vit une femme d’entre les filles des Philistins. 2  Et étant remonté en sa maison, il le déclara à son père et à sa mère, et leur dit : J’ai vu à Thimna une femme, d’entre les filles des Philistins ; maintenant, prenez–la, afin qu’elle soit ma femme. 3  Et son père et sa mère lui dirent : N’y a–t–il point de femme parmi les filles de tes frères et dans tout ton peuple, que tu ailles prendre une femme chez les Philistins incirconcis ? Et Samson dit à son père : Prends–la pour moi, car elle plaît à mes yeux. 4  Or, son père et sa mère ne savaient point que cela venait de l’Éternel ; car Samson cherchait une occasion contre les Philistins. En ce temps–là, les Philistins dominaient sur Israël. »

Par ce passage, on veut montrer que l’homme ou la fille (spirituel, vraiment assis dans la Parole) peut vouloir avoir envie de telle femme ou tel homme ; et les parents peuvent refuser. Alors que Dieu est déjà d’accord. En cela, on n’a plus besoin de la bénédiction des parents selon la chair. Et c’est ce qui est arrivé dans Nombres12 quand Bùsi a pris une femme Ethiopienne.

Question39 : Une cousine m’avait quand je m’étais mariée, « n’oublies pas que la bénédiction des parents, c’est important ».

La bénédiction des Parents qui marchent avec Dieu est importante. Isaac a bien béni Jacob.

Question40 : Ce qu’on voit le plus souvent chez nos parents, on se rend compte qu’ils sont mariés mais leur mariage ne tient pas.

Oui ça ne tient pas parce que tout ça c’est de la rigolade et cela fait partie de la tradition humaine.

Question41 : en tant qu’enfant, ça peut nous perturber.

Quand tu acceptes la vérité et qu’elle t’affranchit que tu te rends compte de tout cela. Il y a des parents qui restent presque toute une vie ensemble ; mais qui n’ont plus rien ensemble. C’est la tradition qui veut ça.

Moto et Mùto sont restés ensemble jusqu’à la mort ; parce qu’ils s’aimaient toujours. Et parce que tout ce que Dieu joint, personne ne peut séparer.

Parce que quand les gens lisent, « Que l’homme ne sépare ce que Dieu a joint » ; comment l’homme peut-il séparer ce que Dieu a uni ? Si ça ne marche pas, c’est qu’il y a une cassure, c’est tout. Et s’il y a cassure, il a aussi le libre arbitre !

Question42 : Est-ce en cela que l’esprit de discernement est-il important ?

Par exemple, être capable de conseiller à son partenaire un chemin au lieu de celui qu’il a choisi. Souvent on se rend compte que quand le mari ne suit pas ce conseil, il y a problème. N’est-ce pas l’esprit de discernement ou qu’est-ce que c’est ?

Quelquefois, c’est l’expérience.

Question43 : Et si on n’a pas d’expérience, mais on sait ce qui va arriver ; qu’est-ce que c’est ?

C’est un sentiment. Parfois, c’est dans la famille.

Question44 : Ce sentiment peut-il aider à mettre sa famille en garde quand ils sont sur le chemin de la sanctification ?

Des fois, c’est l’esprit humain. Pourquoi ?

1Corinthiens2v11 (Bible PVV): « « Qui peut savoir ce qui se passe dans un homme ? » Ce qu’il pense en son for intérieur ? Personne, si ce n’est l’esprit de cet homme. De même, nul ne peut connaître ce qui est en Dieu (ses pensées, ses desseins), si ce n’est l’Esprit de Dieu. »

Il y a donc l’esprit de discernement dans le domaine humain et l’esprit de discernement dans le domaine spirituel. C’est l’esprit de discernement humain qui permet de discerner un autre humain. Cela se passe comme si tu vois les défauts de l’autre à travers un miroir comme s’il était face à toi. C’est une sorte de communication entre les deux esprits humains. Ce n’est pas péjoratif (mauvais) puisque la Parole en parle.

Question45 : Je voudrais me renseigner sur la Joie. Je me suis rendu compte que la façon de vivre des païens apporte la joie ; mais sur le chemin de Loba, je me rends compte que, la perfection semble tellement rare. Alors je me pose des questions. Finalement je n’ai jamais la joie en fait. Je suis dans un pseudo dépression. Je n’ai pas la joie d’avoir accompli quelque chose. Comment est-ce que je dois me comporter ?

La Parole demande d’être toujours joyeux, selon Dieu. Et même parmi les fruits de l’esprit, il y a la joie. Il faut aspirer à la joie spirituelle. 

Question46 : Le bilan de chaque jour ne me permet pas d’être toujours joyeux, objectivement.

Là c’est le bilan de chaque jour selon la chair. Tu n’arrives pas à être joyeux selon la chair ; mais on te demande d’être joyeux selon l’esprit.

Tu es sûr que tu as accepté la Parole ? Es-tu sûr que tu as accepté la vraie Parole ? Si tu as accepté la vraie Parole, pourquoi tu prends le temps avant de répondre ? Comment peux-tu être joyeux si tu es combattu tout le temps ? Si tu combats contre ta propre nature ?

On te demande d’être joyeux spirituellement. Va dans

Luc10v19 (Bible SER): «19  Voici : je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. 20  Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez–vous de ce que vos noms sont inscrits dans les cieux. »

Il est demandé de se réjouir de ce que « vos noms sont inscrits dans les cieux ». C’est la réjouissance spirituelle. Tu dois être joyeux spirituellement maintenant parce qu’on t’a montré quelque chose qui te rend joyeux. Tu espères en quelque chose qui va te procurer de la joie. Or tu ne vois pas cette chose c’est pour cela tu ne peux pas être joyeux !

Question47 : Dans Daniel6v10 (Bible PDV): « Quand Daniel apprend que le roi a signé cette loi, il entre dans sa maison. À l’étage supérieur, il y a des fenêtres qui s’ouvrent en direction de Jérusalem. Daniel a l’habitude de se mettre à genoux trois fois par jour pour prier son Dieu et chanter sa louange. Ce jour–là, il agit comme les autres jours. »

Daniel avant de prier, quand il entre dans sa chambre pour prier, il ouvre la fenêtre et regardait vers Israël, pourquoi ? Pourquoi regarde-t-il seulement vers Jérusalem ? Et c’est la même chose que les musulmans font. Quand j’ai demandé à un musulman pourquoi il fait ça ? Il m’a dit que c’est la direction de la Mecque.

Jean4v20-21 (Bible SER): « 20  Nos pères ont adoré sur cette montagne ; et vous dites, vous, que l’endroit où il faut adorer est à Jérusalem. 21  Femme, lui dit Christ, crois–moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne, ni à Jérusalem que vous adorerez le Père. »

Donc Christ est venu abolir tous ces rituels ou formes de rituels. Ce n’est ni dans la direction de Jérusalem ni dans la direction de quoique ce soit que les gens vont adorer. C’est en esprit et en vérité car Loba est esprit ; il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité. Maintenant quand Daniel, on te dit qu’il postait en direction de Jérusalem, ce n’est pas qu’il faisait comme d’autres personnes. C’est parce que, dans le sens spirituel, il était en captivité dans un autre pays. Donc le fait de lever la tête vers Jérusalem, c’est qu’il était en train de repenser à Jérusalem. Il pensait d’où il sortait. C’est ce que ça symbolisait.

Question48 : En Afrique, on initie certains enfants à la sorcellerie qui sont inconscients d’eux-mêmes. Quelqu’un dans ma famille est dans cette situation ; comment pourrai-je l’aider ?

Il faut rester dans le sujet du jour.

Question49 : Comment combattre les succubes et incubes ?

Pour les combattre il faut que tu demandes dans la prière que le Père purifie tes pensées. Parce que quand tu as les rêves des succubes, c’est dans tes pensées et de ce que tu as dans le cœur. Une porte que tu as laissée ouvert parce que tout ce que tu regardes dans la journée, tes pensées, ça ouvre des portent.

Question50 : D’accord, mais faut-il faire un jeûne spécial pour ça ?

Tu peux faire un jeûne si tu veux.

Question51 : Y a-t-il une différence dans l’avancement spirituel en ce qui concerne la prière : prière à la maison, en groupe où on élève la voix en même temps ? Qu’est-ce qui a plus d’impact sur le résultat ?

Cela dépend du degré de spiritualité de chacun.

Question52 : Est-ce qu’il y a des enseignements adaptés respectivement pour l’esprit, l’âme et le corps ? Si oui, comment peut-on les identifier afin de mieux s’organiser en nous-mêmes ?

C’est la Parole qui sanctifie les trois êtres.

Jean17v17 (Bible SER): « Sanctifie–les par la vérité : ta parole est la vérité. »

Elle sanctifie les trois êtres au même instant.

1Thessaloniciens5v23 (Bible SER): « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui–même tout entiers ; que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Christ Premier né ! »

Question53 : Actes16v31 (Bible SER): « Ils répondirent : Crois au Seigneur Kudumanè Muula, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

Qu’est-ce que cela veut réellement dire ? Est-ce que, s’il y a une personne qui marche dans sa volonté, Dieu va-t-il faire grâce aux autres membres de la famille qui ne commencent pas encore à être dans la sanctification ?

Wumsè (NOE), il a trouvé grâce aux yeux de Loba et il a été sauvé, selon la bible, lui et toute sa maison. Est-ce que cela veut dire que sa maison ne croyait pas en Dieu ? Pour te dire que, même les apôtres ont parlé de ça, les femmes peuvent enseigner leur mari par leur comportement. On parle de femmes qui marchent déjà dans la Parole et leur mari, ne sont pas dans la Parole, ils font n’importe quoi. Mais à cause des comportements de leur femme, ils se laissent enseigner. Donc si toi, dans une famille, tu appliques la Parole du divin, tu marches à cent pour cent, et tu es sur le chemin ; quand tu demanderas au Père quoique ce soit, il te l’accordera ; quand tu vas intercéder pour ta famille, constamment. Mais si tu te prends la tête avec ta famille, disant, soit c’est JC soit ce n’est pas JC, ils vont être sauvés comment ? Il n’y a aucune chance qu’ils soient sauvés. Le Christ même le dit,

Matthieu13v54-57 (Bible PVV): « 54  et retourna dans la ville où il avait grandi. Il se mit à enseigner ses concitoyens dans la synagogue de l’endroit, si bien qu’ils furent tout étonnés et se demandèrent : –– D’où tient–il cette sagesse ? Avec quelle puissance accomplit–il ces miracles ? 55  C’est bien le fils du charpentier ! Marie n’est–elle pas sa mère ? Ses frères sont bien Jacques, Joseph, Simon et Jude ! 56  Ses sœurs ne vivent–elles pas toutes parmi nous ? Alors où a–t–il pris tout cela ? 57  C’était pour eux une raison suffisante pour ne pas croire en lui. Alors Christ leur dit : –– Nulle part on ne refuse d’honorer un homme de Dieu, sauf dans sa patrie et dans sa propre famille. »

C’est dire que si toi on te méprise en tant que croyant, on te dit que tu es dans une secte, comment peuvent-ils être sauvés ? Si déjà, ils ne croient même pas en toi ! Pour sauver ta famille, tout dépend de la manière dont tu obéis au Père et l’image que tu as aussi par rapport à ta famille. Ça joue beaucoup. Ce n’est pas une question d’amour pour ta famille. Les démons portent de l’amour entre eux. Ils sont solidaires entre eux.

J’allais dire que vous me faites rire ; parce qu’il y a des points que vous ne voyez pas. Tu as posé la question pour sauver ta famille. Aimes-tu ta famille ? Veux-tu qu’ils soient tous sauvés ? Que quelle chose de mal ne leur arrive ? Veux-tu qu’ils puissent connaître ce chemin de la vérité à un point où tu pries, ça te ronge ? Tu veux qu’ils se repentent ?

Quand je vois ça ? En fait, vous oubliez qui est vraiment Dieu ! Loba est tellement puissant et grand que sa grandeur vous échappe, complètement ! Pourquoi ? Tu veux que ta famille soit sauvée parce que tu dis que tu aimes ta famille. Mais, moi je te dis une chose, Dieu aime ta famille. La Parole dit,

Ezéchiel18v23 : « Prendrais–je plaisir en aucune manière à la mort du méchant ? dit le Seigneur, Loba ; n’est–ce pas plutôt à ce qu’il se détourne de ses voies et qu’il vive ? »

Or quand vous voyez les terroristes, des gens qui massacrent des gens, votre désir, c’est qu’ils disparaissent de la terre ! Or Loba son désir, c’est quoi ? C’est que ces gens-là se repentent et qu’ils vivent. Ceci pour dire aussi que Loba aime ta famille ou a plus d’amour pour ta famille que toi, tu en as de ta famille. Parce que ce sont ses créatures. La Parole dit que Loba est amour. Il a permis certes que tu sortes du même ventre que ton frère et ta sœur physique ! Que tu sortes d’une femme et d’un père ! Et à cause de cela, il y a des liens, tu t’es attaché à eux ! Mais maintenant tu as accepté la Parole du Créateur, et tu veux que, eux-aussi soient sauvés. Ça te ronge de les voir ainsi. Imagine alors le Père ! Parce que ce sont ses créatures. Si tu veux tout comprendre, tu n’appartiens pas à ton frère, tu n’appartiens pas à ta sœur, tu n’appartiens pas à ton papa ni à ton grand père. Tu appartiens à Dieu. Et tes parents appartiennent à Loba. L’homme vit, il mange et il meure pour Loba.

C’est pour ça qu’il faut savoir s’adresser à Loba quand on va intercéder pour quelque chose. Il y a des mots qu’il faut utiliser avec un état de conscience élevé pour que Dieu t’écoute.

Exemple, Exode32v9-14 (Bible Osterval): « 9  L’Éternel dit aussi à Moïse : J’ai regardé ce peuple, et voici, c’est un peuple au cou roide. 10  Or maintenant, laisse–moi faire ; que ma colère s’enflamme contre eux, et que je les consume ; mais je ferai de toi une grande nation. 11  Alors Moïse supplia l’Éternel son Dieu, et dit : Pourquoi, ô Éternel ! Ta colère s’enflammerait–elle contre ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte avec une grande puissance et par une main forte ? 12  Pourquoi les Égyptiens diraient–ils : Il les a fait sortir pour leur malheur, pour les tuer dans les montagnes, et pour les consumer de dessus la terre ? Reviens de l’ardeur de ta colère, et te repens du mal que tu veux faire à ton peuple. 13  Souviens–toi d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, tes serviteurs, auxquels tu as juré par toi–même, en leur disant : Je multiplierai votre postérité comme les étoiles des cieux, et je donnerai à votre postérité tout ce pays dont j’ai parlé, et ils le posséderont à jamais. 14  Et l’Éternel se repentit du mal qu’il avait dit qu’il ferait à son peuple. »

Déjà il faut savoir que Loba ne va pas se repentir parce qu’il n’est pas un homme (Nombres23v19).

Et de deux, ceux qui n’ont pas de connaissance disent que Bùsi en tant que, homme a raisonné Loba. D’abord, ici, ce n’est pas Loba lui-même, c’est une entité spirituelle qui parle de la part de Loba. Ensuite, l’histoire a été modifiée. En gros, par rapport à ce récit, on veut vous faire comprendre par-là que tout dépend de comment tu t’adresses au divin. Il y a un dialogue. Et dans ce dialogue, il faut être initié par l’esprit du Tout-Puissant pour comprendre ces choses. Parce que la même Parole dit,

Jacques4v3 (Bible PVV): « Ou bien, lorsque vous demandez, vous n’êtes pas exaucés, parce que vous priez dans de mauvaises intentions : vous ne cherchez qu’à satisfaire votre désir insatiable de plaisirs. »

Ou mieux, Romains8v26 (Bible PDV): « De plus, l’Esprit Saint aussi vient nous aider, nous qui sommes faibles. Nous ne savons pas prier comme il faut. Alors l’Esprit Saint lui–même prie pour nous, avec des gémissements que la bouche ne peut pas redire. »

L’Esprit nous aide. Quand David a commis un péché, celui du dénombrement du peuple d’Israël (2Samuël24v1), on lui a dit qu’il aura trois fléaux parmi lesquels il doit choisir : la famine, la fuite devant les hommes ou la punition du divin (2Samuël24v12-14).

David s’est dit en lui-même, la famine, c’est chaud puisque les gens vont mourir. Fuir devant les hommes ? « Je connais les hommes, se dit-il, quand les hommes vont m’attraper, ils seront sans pitié parce qu’ils sont cruels » (verset14). Alors le Saint-Esprit révèle quelque chose à David par son moi-divin. « Petit, écoute-moi attentivement, choisis le fléau du Tout-Puissant, choisis la colère du Tout-Puissant, choisis sa fureur, choisis que Dieu te châtie lui-même. »

Pourquoi cela ?

David a donné la réponse ! Il a dit,

verset14  (LSG1910): « Tombons entre les mains de Loba, car ses compassions sont immenses ; »

C’est-à-dire, quand Dieu sera en train de le châtier, Dieu aura pitié de lui parce que Dieu va se souvenir que c’est un homme fait de chair, de sang et d’os. Le Saint-Esprit le savait ; c’est pour cela, il a demandé à David, « choisis le fléau de Dieu ». Donc ça c’est pour les initiés de l’Esprit.

Ceci pour vous dire, tout dépend de comment tu pars. Cela ne veut pas dire qu’avant que Loba ne crée toutes choses, il savait déjà que telle situation allait arriver donc qu’il ne fallait que celle-ci arrive. Rien ne peut surprendre Loba. Mais il aime des gens qui osent. En gros cela veut dire qu’il aime que chacun participe.

Cela revient exactement à ce qui s’est passé dans le Jardin d’Eden : Loba apporte les animaux à Moto, il veut voir comment celui-ci va choisir le nom des animaux. Avant que Moto ne soit créé, Loba savait déjà comment ces animaux s’appelaient ! Mais fallait que Moto participe aussi. Et Loba aime ça.

C’est l’exemple-type de la prière de Bùsi, qu’il a faite (Exode32v9-14). Loba a dit, « Tu fais sortir ton peuple de l’Egypte pour les amener dans le pays où coule le lait et le miel ». Maintenant, ils ont commis quelques fautes en route, il veut les châtier. Alors Bùsi dit, « Qu’est-ce que les autres, qui savent que tu les as délivrés d’une puissance, pour les amener dans le pays où coule le lait et le miel, vont dire ? » Non pas que tu agisses en fonction des autres ou bien que tu aies besoin de l’avis des humains, mais pour ton grand nom. Et c’est là l’entité dit, « Oui, ben c’est bon ! » Cela ne veut pas dire que l’entité ne savait pas que Bùsi allait dire ça ! C’est qu’il aime quand les gens osent.

Alors quand tu mets tes deux genoux devant le Père, mais pour ça, il faut déjà que sois propre pour qu’il t’écoute. Quand vous prier, les entités portent vos prières. Quand l’ange voit que cette prière n’est pas agréable, il ne la porte pas. Donc si tu es propre, tu vas devant le trône et tu dis, « Je viens devant ton trône de grâce, devant ta divine puissance, à cet instant, en ce jour, dans ce plan physique. Je suis peu de chose devant ta grandeur ; mais je sais une chose, c’est que tu as permis que je puisse avoir l’être et le mouvement, et le souffle de vie qui émane de toi. A cause de ce souffle-là de vie, il y a une petite particule de toi en moi. C’est grâce à cette particule, connu dans le plan physique sous le nom d’esprit, que je viens devant toi avec assurance. » Tout dépend de comment on s’adresse au divin. Il faut s’adresser au divin en tant que homme spirituel ; parce que Dieu est esprit. On te dit que ceux qui doivent l’adorer, l’adore en esprit et en vérité. Donc ta prière aussi doit être selon l’homme spirituel. Tes supplications doivent être des supplications d’homme spirituel. Et non avec le cerveau humain.

Zouloula100

18:18 Écrit par Frère BODO O'Keutrozènomana dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.