topblog Ivoire blogs

20/10/2018

Genèse2 verset 24 : C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair

Enseignement donné par l’Inimitable Zouloula100

Le seul enseignant Mandaté dans cette époque.

www.Zouloula100.com

 

Loba forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme et l’amena à l’homme.

Dans ce verset, il y a un grand enseignement.

Genèse2 :22 (Traduction Samuel Cahen): « Loba forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’homme, et l’amena à l’homme. »

Dans la logique des choses, ce n’est pas Loba, lui-même, c’est une Entité qui a amené Mùto vers l’homme.

Le titre de l’enseignement de ce soir dit :

C’est pourquoi, l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et les deux deviendront une seule chair.

Comment se fait-il, alors, que dans Ge2 :22, l’homme ne quitte pas pour aller vers la femme mais c’est la femme qui vient vers l’homme ?

Pourquoi la femme vient vers l’homme ?

Les gens ont toujours tendance à dire que le plus vieux métier du monde, c’est la prostitution. Et que dans ce métier, ce sont les femmes qui viennent vers les hommes. Pourquoi cette image ?

Ge2v22 (Traduction Œcuménique de la Bible) : « Loba transforma la côte qu’il avait prise à l’homme en une femme qu’il lui amena. »

Les versets que je viens de donner, vous montre déjà, premièrement que c’est la femme qu’on a ramené vers l’homme.

On va vous expliquer pourquoi la femme est venue vers l’homme premièrement.

Et ensuite pourquoi, il est dit, que l’homme doit quitter son père et sa mère pour s’attacher à sa femme ?

Ge2v23 (PDV) : « Alors l’homme dit : « cette fois, voici quelqu’un comme moi ! Elle tient vraiment de moi par tout son corps. On l’appellera femme de l’homme, parce qu’elle vient de l’homme. » »

« Cette fois, » ne veut pas dire qu’il y a une autre fois ; comme d’autres, le disent, ceux qui n’ont pas reçu et pénétré l’initiation de la révélation.

Parce que dans les livres apocryphes, ils disent, que Moto disait cela.

Cela voudrait dire qu’il y aurait, une autre fois, une femme qui n’était pas de Moto.

Selon eux, c’est pour cela, qu’il dit, « cette fois ».

Mais je vous dis, déjà, que c’est faux.

La toute première femme dans l’histoire du monde, du visible, c’est Mùto.

Donc ceux qui disent qu’avant Mùto, il y avait une femme, et cette femme était connue sous le nom de Lilith, et Lilith, on l’avait créée à part ; c’est-à-dire, de la terre, et cet homme, aussi, avait été créé de la terre.

Ensuite, pendant leur acte sexuel, Lilith ne voulait pas se mettre à terre. Elle voulait monter sur Moto. Elle voulait être au-dessus de l’homme. Et les anges sont venus, ils ont dit à la femme,

« Ne le fais pas, ce n’est pas bien, c’est l’homme qui doit être au-dessus. »

Alors, Lilith s’est rebellée. Elle a dit,

« Lui et moi, sommes pareils, nous sommes égaux ».

En cela, on a chassé Lilith et elle est devenue la mère des démones.

Et c’est à instant que Satan, le mauvais esprit, le Mudima Bobé est venu voir Lilith.

Satan était jaloux de Moto tandis que Lilith était jalouse de Mùto ; la nouvelle femme qui l’a remplacée.

Là, je vous le dis tout de suite, ce sont des balivernes. Ce sont des mensonges parce que si vous acceptez cette histoire, ce récit, cette semence, cet enseignement, cette hérésie, c’est que vous dites que Loba n’est pas parfait. Qu’il crée ce qui n’est pas parfait.

La vraie histoire, c’est Moto et Mùto.

Ge2v23 (PDV) : « Alors l’homme dit : « cette fois, »

On va s’arrêter dans la virgule et entrer dans les profondeurs.

Pourquoi Moto a ouvert sa bouche pour dire, « cette fois » ?

Cela veut dire que Moto, avant que la femme n’arrive, il était déjà accoutumé à voir des animaux, toutes sortes d’animaux.

Vous avez lu « L’Evangile caché d’Eyumé » et vous avez vu comment il était avec les animaux. Et il voyait aussi que les animaux avaient des sentiments, des émotions. Il communiquait avec ces animaux. Il savait néanmoins que ces animaux n’émanaient pas de lui. Ils n’étaient pas de la même chair que lui. Ils n’étaient pas issus de lui, de son corps.

Donc les animaux n’étaient pas semblables à lui-même.

Plus tard, quand on a manifesté la femme, pour qu’elle apparaisse dans le visible, là, il voit la distinction entre cette femme et les animaux, et lui.

Alors, il dit : « Cette fois, voici quelqu’un comme moi ; elle tient vraiment de moi, par tout son corps. On l’appellera, femme de l’homme. »

Parce qu’elle vient de l’homme.

Parce qu’il savait que les animaux n’étaient pas comme lui.

Il y a de l’homme et de la femme sur la terre, actuellement.

Il y a les sœurs et les frères.

Les frères ce sont les hommes, les sœurs, ce sont les femmes.

On vous appelle, femmes ; on vous appelle, hommes. C’est votre ancêtre, le premier homme, Moto qui a donné le nom à cette femme : le nom de Mùto, parce que lui, c’est Moto.

Ge2v24 (LSG1910) : « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme »

Et non, « s’attachera à une femme ».

Les mots, langages, virgules sont très importants.

On va vous initier dans l’art des phrases.

Ge2v24 (LSG1910): « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme et ils deviendront une seule chair. »

Il y a un point et je vais ouvrir ce point, là maintenant, pour vous éclaircir.

La version qui dit, « et les deux deviendront une seule chair », c’est faux. Ça ne colle pas.

Après, Moto, l’homme, et la femme ne deviennent pas une seule chair.

Parce que toi qui m’écoute, tu es marié, tu as une femme ; quand tu as faim, ta femme n’a pas faim, forcément !

Parce que si tu avais faim et qu’elle aussi a faim au même instant ; ça pouvait se comprendre.

Ou bien, si tu te grattes le bras et qu’elle ne se gratte pas le bras, c’est dire que, vous ne formez pas une seule chair.

Ça c’est déjà une petite particule de la révélation.

Donc quand on dit, « les deux deviendront une seule chair » ; on va chercher ce que ça voulait réellement dire, dans l’une des versions,

Parole de vie qui dit :

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, pour vivre avec sa femme. Et les deux deviendront comme une seule personne. »

« Comme » et non, « les deux deviennent une seule et même personne ».

Même les jumeaux qui sont issus du même ventre, dans le visible après leur naissance, ils ne sont pas une seule chair. Puisqu’un peut dormir tandis que l’autre peut être en train de manger.

Mais pendant que le fœtus se formait, l’embryon, c’était un seul corps qui s’est divisé. Dans cette division, chacun a eu, un être et le mouvement.

Une séparation.

Le mystère de Moto et de Mùto, le mystère des jumeaux.

Ce que vous ne savez pas, c’est que Moto et Mùto, étaient les tout premiers jumeaux en tant Homme et Femme.

Genèse2v24, vous avez vu, « les deux deviendront une seule chair », ça ce n’est pas bon. Ça n’a pas été bien traduit.

Genèse2v25 (Liturgie): « Tous les deux, l’homme et sa femme (et non, l’homme et la femme) étaient nus, et n’éprouvaient aucune honte l’un devant l’autre. »

Tandis que la plupart qui écoute actuellement, que ce soit, des couples ou pas, quand ils veulent peut-être passer à l’acte, il y a un qui va avoir une gêne, va être complexé.

Quand il y a le complexe, l’un pour l’autre, c’est que quelque chose ne va pas. Si quelque chose ne va pas, cela veut dire que cette personne n’est pas faite pour toi.

Puisqu’on vous dit ici, tous les deux, « l’homme et sa femme » ;

Ecoutez très attentivement, la distinction entre « l’homme et sa femme », entre « sa » et « la ». Ce sont deux choses différentes.

Pour comprendre, il faut revenir à Ge2v18.

Pourquoi ils n’avaient pas honte l’un pour l’autre ?

Genèse2 :18 (PDV) : « Loba se dit pour l’homme, ce n’est pas bon d’être seul. Je vais lui faire une aide qui lui convienne parfaitement. »

Dans d’autres versions, on dit, « semblable à lui », « son vis-à-vis », « qui lui soit associé », etc…

Donc quand, on te crée quelqu’un qui doit être semblable à toi, qui doit te convenir, parfaitement ; cela est comme si tu te voyais encore. Et si tu es déjà parfait et tu vois ton autre image qui est déjà parfaite ;

pourquoi vas-tu être complexé de cette image ?

Mais si l’image de celui qui est en face, n’a pas les mêmes attributs que toi (pas d’attributs par rapport aux membres) :

C’est ce qu’on appelle, dans la mythologie grecque, le syndrome du narcissisme.

Narcisse, dans la mythologie grecque, c’est quelqu’un qui, s’aimait beaucoup ; il aimait sa beauté. Tout le temps, il se regardait, il s’admirait : il était narcissique.

Et un jour, au bord de l’eau, à force de se regarder, à force de regarder son image, parce qu’il était tombé amoureux de son image, il est tombé dans l’eau et s’est noyé.

Il y a des femmes, quand elles se regardent dans la glace (miroir), elles n’aiment pas leur image qu’elles voient. Tandis que, d’autres, elles aiment se regarder. Quand elles se voient dans le miroir, elles disent : « Oh que je suis belle ! Si je sors et je marche, les gens vont dire, qu’elle est belle ! »

Il en est de même des hommes.

Le mystère, c’est que, quand Moto voyait sa femme, il se voyait en elle. Et quand elle, voyait Moto, son mari, elle se voyait en Moto, son mari.

Donc c’est pour cela qu’il n’y avait pas de complexe.

« Ils en n’avaient point honte. »

C’est comme si quelqu’un, je prends un exemple, il est là, il fait des choses sur lui-même, est-ce qu’il a honte ?

Il y en a, d’autres, l’un va voir peut être une sœur ; ou la sœur va voir un frère, réciproquement ;

Que ce soit même, les gens du dehors, quand ils voient une femme, elle est attirante.

Ou, le gars est habillé, il est attirant.

Il ou elle dit, « oh, c’est pour moi. »

Alors, il ou elle va devant la parole et se met à prier.

Et plus tard, ils passent à l’étape du langage, apprendre à se connaître. Maintenant, au moment de passer à l’acte, il y en a qui sont surpris.

Ils vont dire, « Oooh, je crois que j’ai jugé très vite ! » Ils vont dire qu’ils ont jugé peut-être, très vite.

Il y en a, d’autres qui vont, peut-être aller en boîte. Ils vont y voir une femme, en train de danser dans des habits moulants. Alors ils vont dire, « voilà celle que mon cœur désir. Voilà celle que j’aime. »

Après, il passe la nuit avec la fille. Le matin, il se lève et il dit ; « eh, je me suis trompé ! »

Non ! Moto et Mùto ce n’était pas comme ça.

On a créé Mùto ; naturellement, on l’a manifesté. Elle était naturelle. Elle n’avait pas besoin d’artifice pour attirer son gars.

On ne va même pas dire « son gars » parce qu’un « gars », c’est un jeune. Elle était naturelle, comme lui-même était naturel.

Le mystère, c’est que, ce que je vais dire là, maintenant, vous n’avez pas encore entendu cela.

Le mystère, en fait, c’est quoi ?

La petite révélation, c’est que Moto, réellement, n’avait pas besoin de connaître Mùto. Il n’avait pas besoin d’apprendre à connaître Mùto.

Il savait qui était Mùto.

Avant qu’elle ne se manifeste dans le visible, il la connaissait déjà.

C’est pour cela qu’il a dit, dans d’autres versions, « voici cette fois, celle qui est chair de ma chair. »

Le fait de dire, « voici cette fois, celle qui est… », cela veut dire qu’il la connaissait quelque part ! Il l’a connu avant qu’elle ne soit manifestée de devant lui.

Mais bon, « chair de ma chair, os de mes os,… »

Quels os ?

Dans la traduction Fabre d’Olivet, il est dit :

Genèse2v18 : « 18.  Ensuite il dit, IHÔAH, l'Être des êtres, il n'est pas bon qu'Adam soit dans la solitude de lui-même : je lui ferai une compagne, une aide élémentaire, émanée de lui-même, et formée dans la réflexion de sa lumière. »

« Une compagne élémentaire, émanée de lui-même. »

Ecoutez, la révélation.

Pourquoi Moto, l’homme parfait a été attiré par Mùto ?

A l’instant qu’ils se sont vus, ils ont été attirés. Mùto aussi était attirée comme les aimants.

Parce qu’il est dit, tout simplement, que :

« Chacun est attiré et amorcé par sa propre convoitise. » (Jacques1v14).

La manifestation de sa solitude profonde s’est manifestée, s’est matérialisée ; il a été attiré par ça. C’est pour cela qu’il est,

« Loba dit, il n'est pas bon qu'Adam soit dans la solitude de lui-même : je lui ferai une compagne, une aide élémentaire, émanée de lui-même, et formée dans la réflexion de sa lumière. » 

« Dans la réflexion de sa lumière », veut tout simplement dire, « dans la réflexion de son moi divin, de son esprit ».

Proverbes18v22 (PDV) : « Celui qui trouve sa femme, trouve le bonheur, c’est Loba qui fait ce cadeau. »

Dans d’autres versions, il est dit, « Celui qui trouve une femme, trouve le bonheur. » Cette version est fausse.

La bonne version ; c’est, « Celui qui trouve sa femme, trouve le bonheur, c’est Loba qui fait ce cadeau. »

Ceci voudrait dire que chacun a une femme ou un mari, quelque part. Cela s’appelle la prédestination.

La prédestination, n’existe pas. Le destin n’existe pas.

Mais néanmoins ça existe, pas pour tout le monde. Il y en a qui sont prédestinés à faire des choses. Leur destin est déjà tracé. Mais pas pour tous.

Quand vous voyez quelqu’un comme Jérémie

Avant que Jérémie ne naisse, on l’avait déjà établi comme prophète des nations. Il avait un destin qui était déjà tracé pour lui.

Kudumanè,

Les prophètes ont prophétisé, les patriarches ont parlé, les saints ont vu.

Et à chaque fois que Kudumanè parlait, on voyait ; et il accomplissait ce que les Torpida Mudi (les patriarches), dans les temps jadis, avaient prophétisé.

Ça, c’est le destin.

Samson

Quand on envoie quelqu’un comme Samson, Essomba Wèye, c’est un destin déjà tracé.

Mais, dans le destin, il y a néanmoins, une particule de libre arbitre.

Toujours est-il, ici, dans

Proverbes18 :22 (PDV) : « Celui qui trouve sa femme, trouve le bonheur, c’est Loba qui fait ce cadeau. »

Paul de Tarse, c’est-à-dire Essombè a compris cette révélation. Il a été initié par rapport à cette doctrine. Il dit en,

1Corinthiens11 :9 (PDV): « Loba n’a pas créé l’homme pour la femme. Il a créé la femme pour l’homme. »

Ici, il parlait de Moto et de Mùto.

Le mystère, quand on dit, « L’homme doit quitter son père et sa mère pour s’attacher à sa femme. »

Remarquez, ici, qu’il n’est pas dit,

« Le jeune enfant doit quitter son père et sa mère » !

Il n’est pas dit, non plus,

« Le jeune garçon va quitter son père et sa mère » !

Ce n’est pas parce que Paul de Tarse, Essombè, plus tard dans ses Epîtres, il dit,

« Je veux aussi que les jeunes hommes puissent se marier. »

« Que les jeunes puissent se marier » (1Timothée5v14)

Tu peux être un jeune et être un homme spirituel.

Et quand tu deviens un homme spirituel, tu es considéré comme un homme. Parce que la loi divine dit,

« L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera… »

Et non, le jeune garçon ; et non, l’adolescent ; non, l’enfant ; ni le jeune.

Mais, l’homme. L’homme selon Loba.

On va maintenant voir le parcours d’un enfant, d’un jeune.

Comment il doit se développer, et devenir homme pour aller vers sa femme ?

Il y a des étapes d’initiation, pour retrouver « ta femme » ou « ton mari ».

Exode20v12 : « Honore ton père et ta mère, »

Mais la même parole dit aussi, « l’homme quittera son père et sa mère ». On n’a pas dit, de quitter, brusquement ; de quitter dans de mauvais termes ! On n’a pas dit de quitter, en étant fâché !

Tu dois quitter comment ?

Exode20v12 : « Honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolonge dans le pays que Loba, ton Dieu te donne. »

« Afin que tes jours se prolonge » :

Tes jours vont se prolonger jusqu’à ce que tu deviennes un homme ! Ensuite maintenant, tu quittes ton père et ta mère que tu avais jadis honorés.

Et pendant que tu étais en train de les honorer, ils sont en train de t’initier maintenant ! Tu es en train d’être initié pour que tu puisses devenir un homme ou une femme.

Ephésiens6v1 : « Enfants, obéissez à vos parents selon Loba car cela est juste. »

Proverbes1v8 : « Ecoute, mon fils, l’instruction de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

En éphésiens6v1, on s’adressait aux enfants. Tandis que dans Proverbes1v8, c’est « mon fils ».

Quoique, un enfant, c’est déjà un fils ! Mais la distinction entre un enfant et un fils, c’est que, un fils a la capacité maintenant de comprendre les choses.

Proverbes6v20 : « Mon fils, gardes les préceptes de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

Cela veut dire que l’enfant, pendant qu’il est soumis à ses parents, selon Loba, il est en train d’être initié.

On a initié l’enfant, on l’a enseigné. C’est pour cela qu’il est dit dans Proverbes6v20 : « Mon fils, gardes les préceptes de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

« Gardes les préceptes de ton père » : Pour que tu puisses les garder, il faut déjà qu’on te les donne. Et ensuite, tu les gardes.

Si on donne quelque chose à un enfant, quelques temps après, il va perdre la chose, en disant : « Ah maman, ah papa, je ne vois plus. »

Le fils est quelqu’un qui a déjà de la réflexion : « Mon fils gardes les préceptes de ton père et ne rejettes pas les enseignements de ta mère. »

Proverbes23v22 : « Ecoutes ton père, lui qui t’a engendré et ne méprise pas ta mère quand elle est devenue vieille. »

Voilà ! C’est le parcours d’une jeune fille, d’un jeune homme pour grandir et atteindre la maturité.

C’est l’initiation par ses parents ou par ses tueurs ou tutrices, selon Loba, bien entendu.

Luc2v51 : « Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth et leur était soumis. »

On parle ici, de Christ, Kudumanè.

Luc2v51 : « Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth et leur était soumis. Sa mère gardait toutes ses choses dans son cœur. »

Kudumanè étant jeune, il était soumis à Eyumé et à Kola Ita. Parce qu’il connaissait l’importance de le faire. C’était la loi, et il devait se soumettre à cette loi.

Il aurait pu dire, « mais pourquoi je vais me soumettre à vous ? Je viens directement de… »

On ne dirait même pas d’un endroit ou d’un lieu ! D’où je viens, vous ne pouvez même pas soupçonner l’existence !

Mais il a fallu des tuteurs et des tutrices dignes de ce nom !

Il a fallu que ce soit, Eyumé, et on sait que, Eyumé n’était pas n’importe qui !

Il a fallu que ce soit Kola Ita, et Kola Ita n’était pas n’importe qui ! Pour qu’il aille avec Eyumé !

Donc enfant, tu étais sous des gardes. Tu devais leur obéir avec une bonne éducation. (Galates4v1-3)

C’est pour cela on doit connaître l’action et l’importance de bien éduquer les enfants.

En éduquant ton enfant, tu t’éduques toi-même. En élevant ton enfant, en lui donnant de bons préceptes, tu t’enseignes toi-même.

Jérémie35v14 : « On a observé les paroles de Jonadab, fils de Récab, qui a donné à ses fils de ne pas boire du vin, et ils nen ont point bu jusqu’à ce jour, parce qu’ils ont obéi à l’ordre de leur père. Et moi, je vous ai parlé, je vous ai parlé dès le matin et vous ne m’avez pas écouté. »

On vous montre que, à cette époque, aux temps de Jérémie, il y en avait qui écoutaient leurs parents.

Proverbes15 :20 : « Un fils sage fait la joie de son père et un homme insensé méprise sa mère. »

Parce que, quand on va mépriser cet homme qui est insensé, on va se moquer de lui, on se moque de celle qui l’a porté. On se moque de sa mère.

Esther2 :20 : « 20.  Esther n'avait fait connaître ni sa naissance ni son peuple, car Mardochée le lui avait défendu, et elle suivait les ordres de Mardochée aussi fidèlement qu'à l'époque où elle était sous sa tutelle. »

La soumission selon la Parole.

Genèse27v43 : « 43.  Maintenant, mon fils, écoute ma voix! Lève-toi, fuis chez Laban, mon frère, à Charan; »

Qui parle ? C’est la maman de Tindi qui parle.

Avant de revenir à Genèse27v43, il est dit plus haut, en

Proverbes6v20 : « Mon fils, gardes les préceptes de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

Et ce fils a compris les conseils de sa mère. C’est pour cela Genèse27v43, commence par « Maintenant ».

Quand on dit, « maintenant », cela veut dire qu’avant, il s’est passé des évènements.

« Maintenant, mon fils, écoute ma voix! Lève-toi, fuis chez Laban, mon frère, à Charan; »

Parce que sa maman savait là, qu’il était devenu un homme ! Que maintenant, il pouvait affronter le monde.

Parce qu’il a été initié par sa maman. Elle lui a appris des choses !

C’est pourquoi, sa maman lui dit, « Maintenant, mon fils… »

En fait, si on décortique, « maintenant »,

Cela veut dire, « je t’ai déjà initié. J’ai fini de t’initier. Maintenant, tu peux y aller. »

C’est pourquoi, « Mon fils, gardes les préceptes de ton père et ne rejette pas l’enseignement de ta mère. »

Genèse28v6 : « 6.  Ésaü vit qu'Isaac (Yôlôlô) avait béni Jacob (Tindi), et qu'il l'avait envoyé à Paddan Aram pour y prendre une femme, et qu'en le bénissant il lui avait donné cet ordre: Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan. »

Il est dit, « pour y prendre une femme ».

Pourquoi, « une femme » et non, « sa femme » ?

Parce que le hasard n’existe pas !

Parce que Tindi a eu plusieurs femmes ! C’est pour cela, le mot, « sa femme » n’apparaît pas ! Mais, « une femme ».

Genèse28v6 : « 6.  Ésaü vit qu'Isaac (Yôlôlô) avait béni Jacob (Tindi), et qu'il l'avait envoyé à Paddan Aram pour y prendre une femme, et qu'en le bénissant il lui avait donné cet ordre: Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan. »

« Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan. » Et non, « tu ne prendras pas ta femme… »

Ça va changer !

Genèse28v7 : « 7.  Il vit que Jacob avait obéi à son père et à sa mère, et qu'il était parti pour Paddan Aram. »

Esaü a vu que Tindi avait obéît à sa mère comme pour que Genèse2v24 se réalise :

Genèse2v24 : « 24.  C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »

Sauf que, dans ce scénario, il est dit, « une femme » et non, « sa femme » ! Comme on le voit dans Genèse2v24.

Bible Parole de Vie  :

« C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, pour vivre avec sa femme. Et les deux deviendront comme une seule personne. »

Proverbes18v22 (PDV) : « Celui qui trouve sa femme, trouve le bonheur, c’est Loba qui fait ce cadeau. »

Jérémie35v8 : « 8.  Nous obéissons à tout ce que nous a prescrit Jonadab, fils de Récab, notre père: nous ne buvons pas de vin pendant toute notre vie, nous, nos femmes, nos fils et nos filles; »

Cela veut dire, qu’ils étaient soumis à leurs parents. Ils étaient soumis à l’enseignement.

« Nous ne buvons pas de vin pendant toute notre vie, nous, nos femmes, nos fils et nos filles; »

Cela veut dire que l’homme qui trouve sa femme, celle-ci va le suivre. Quand il va dire quelque chose, elle va obéir ! En tout cas, que ce soit selon la Parole, dialogue, complicité et respect.

Et les enfants aussi, auront une bonne éducation. Ce n’est pas possible que, vous deux, l’homme et la femme, vous ayez une bonne éducation et votre enfant fait du n’importe quoi.

Pour qu’il y ait du sang versé, dans le cas de Mujiwé (Abel) et Ponjisé (Caïn), il a fallu que les parents, d’abord, désobéissent à la loi pour que les enfants, aussi, puissent désobéir.

On vous donne même, dans la bible actuelle, l’exemple du premier Eli, le gros.

1Samuel2v12-17 : « 12.  Les fils d'Éli étaient des hommes pervers, ils ne connaissaient point l'Éternel. 13.  Et voici quelle était la manière d'agir de ces sacrificateurs à l'égard du peuple. Lorsque quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du sacrificateur arrivait au moment où l'on faisait cuire la chair. Tenant à la main une fourchette à trois dents, 14.  il piquait dans la chaudière, dans le chaudron, dans la marmite, ou dans le pot; et tout ce que la fourchette amenait, le sacrificateur le prenait pour lui. C'est ainsi qu'ils agissaient à l'égard de tous ceux d'Israël qui venaient là à Silo. 15.  Même avant qu'on fît brûler la graisse, le serviteur du sacrificateur arrivait et disait à celui qui offrait le sacrifice: Donne pour le sacrificateur de la chair à rôtir; il ne recevra de toi point de chair cuite, c'est de la chair crue qu'il veut. 16.  Et si l'homme lui disait: Quand on aura brûlé la graisse, tu prendras ce qui te plaira, le serviteur répondait: Non! tu donneras maintenant, sinon je prends de force. 17.  Ces jeunes gens se rendaient coupables devant l'Éternel d'un très grand péché, parce qu'ils méprisaient les offrandes de l'Éternel. »

Ses enfants ne respectaient rien. Mais si ces enfants ne respectaient rien, est-ce qu’on a parlé de la maman de ces enfants ?

Déjà, Eli même, aimait ses enfants plus que Loba.

C’est normal que la désobéissance entre dans les enfants.

 

La morale de cet enseignement, cette exhortation, c’est la soumission totale à la Parole de Loba.

Vous allez voir dans une église de maison, une sœur, quand elle est habillée, elle marche avec élégance comme les reines à l’époque jadis. Alors, tu dis, « umm ! C’est celle qui m’est destinée. »

Est-ce que tu connais sa vie ?

La façon dont tu la vois le premier jour ; est-ce que quand tu vas la revoir, tu la trouveras encore comme ça ? 

Ne vous précipitez pas.

Maintenant, d’autres vont considérer ça comme des bonbons. Ils vont dire,

Mais est-ce qu’on va manger le bonbon avec son paquet (ou emballage) ?

Motivés par la fausse doctrine, ils vont dire, « mais si ça ne marche pas, je la quitte et je prends une autre. »

Bien sûr, c’est comme manger la nourriture. On goutte, si ce n’est pas bon, on prend un autre plat. Non !

Quand vous voyez l’histoire d’Isaac (Yôlôlô).

Sango, son père a envoyé son homme de main, son homme de confiance pour aller chercher la femme à son fils.

Il savait pourquoi !

On n’a pas trouvé n’importe quelle femme !

On a trouvé une, mais pas n’importe laquelle !

Une femme qui était initiée !

Malgré que Moto et Mùto aient chuté, ils ne se sont pas séparés !

Après leur chute, ils ont été néanmoins soumis à la parole de Loba.

Ne vous précipitez pas.

 

Enseignement de Zouloula100

12:33 Écrit par Frère BODO O'Keutrozènomana dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Triste doctrine de spiritisme et de satanisme qui attire dans de pauvres personnes dans les griffes de son obscurantisme.
Acceptez Jésus-Christ comme votre Seigneur et votre Sauveur personnel. Il vous tend sa main avec amour.

Écrit par : Jésuschristvoussauve | 25/10/2018

Bonjour cher Jésuschristvoussauve.
On voit que vous ne lisez pas cependant vous parlez avec des idées préconçues qui n'ont rien avoir avec le texte de genèse2v24.
Jésus n'ai pas traité ici comme sujet.
Mais si tu veux savoir, ce Jésus n'existe pas. C'est César Borgia. C'est juste une IDEE qui date du 1er siècle.
En 325 après JC, le Roi Constantin 1er, au Concile de Nicée, fait adopter que ce Jésus soit, en même temps, Dieu, avec son père qui est Dieu, et que le Saint-Esprit soit aussi Dieu.
De telle sorte que ces trois personnes soient inséparables: c'est ce qu'on appelle, consubstantielles.
Dieu en trois, c'est ce qu'on appelle la trinité. La trinité est diabolique.
Et jusque-là, ce Jésus n'avait toujours pas d'image, ni de visage.
C'est au 15è siècle que le Pape Alexandre VI impose son fils, César comme Christ Jésus.
Cette image de Jésus que le Vatican publie, c'est celle de César Borgia.
Vous comprenez que votre Jésus; et dont vous portez fièrement le nom, et l'avatar n'est qu'une fabrication des blancs, une idée d'ailleurs USURPATRICE du VRAI CHRIST qui est venu il y a plus de 10000 ans, voire plus.
La preuve, le vrai Christ dit en Matthieu24:5: "Après moi, il y aura des faux Christ".
Si c'est Jésus qui disait cela, pourquoi avant Jésus, il y a eu plusieurs faux Christs qui sont venus?
Je veux parler de: OSIRIS (5000 ans avant Jésus), Horus (3000 ans avant Jésus), Dionisos, Christina, Attis, Boudda, etc...
Vous voyez que votre Jésus est le dernier christ et c'est un faux christ.
Mais le VRAI CHRIST dit qu'après lui, il y aura des faux. Cela veut dire qu'avant lui, il n'y a pas eu de christ.
Lisez donc bien l'exhortation de Genèse2v24 qui parle de vie de couple. Cela vous aidera au lieu de vous lancer dans des abominations spirituelles que vous ne comprenez même pas.

Écrit par : Bodo O'Keutrozènomana | 26/10/2018

Les commentaires sont fermés.